Home / Actualités / Actualités photos / ARTrust : Nouvelle solution pour protéger vos œuvres d’art
Reportage Photo

ARTrust : Nouvelle solution pour protéger vos œuvres d’art

L`idée originelle était de coller un billet de banque à l`arrière d`une œuvre. Les billets de banque disposant d`un numéro de série unique et étant infalsifiables, il aurait été aisé d`identifier une œuvre par ce biais. Mais l`argent doit circuler continuellement et la Banque de France n`aurait jamais laissé ses petits bébés se faire engluer au dos d`une œuvre, les coupant ainsi de leur utilité première, acheter.

 

Le principe est resté, la technique a évolué. C`est avec un système de 3 scellés de couleurs différentes que les œuvres sont marquées. Une des étiquettes va au dos de l`œuvre (sans l`altérer ni la détériorer), la deuxième trouve sa place sur le certificat d`authenticité et la dernière est à conserver par l`artiste à des fins d`archivage.

 

3 scellés de couleurs différentes

 

Les scellés sont déclarés inamovibles, infalsifiables et non-reproductible. C`est le procédé breveté du Code à Bulles TM qui garantit la sécurité et l`authentification de l`œuvre. Le procédé est simple, des bulles d`air sont injectées aléatoirement dans une résine où elles se retrouvent emprisonnées, créant ainsi un « code unique » non reproductible, sorte de carte d`identité de l`œuvre.

 

On peut ensuite, à partir du numéro de référence indiqué sur le scellé, s`assurer de l`authenticité d`une production artistique en visitant le site internet d`ARTtrust et en comparant le scellé avec une photo de celui-ci présente sur le site. On pourra également y consulter les informations sur l`œuvre que l`auteur aura renseigné.  

 

 

Moyennant une inscription de 60€ et l`achat de scellés (12€ le jeu de 3), les professionnels de l`art pourront protéger leurs œuvres et faciliter le travail d`archivage et de suivi. La technique ARTtrust prend tout son sens au moment de la vente d`une œuvre. En effet, le procédé permet au vendeur de prouver l`authenticité de son œuvre, pouvant ainsi augmenter la valeur de celle-ci et instaurer un climat de confiance entre les deux partis.

 

Néanmoins, sans véritable recul sur cette technique prometteuse, il est difficile de savoir si celle-ci créera le consensus chez les artistes. On peut déjà craindre que certains d`entre eux là  boycottent pour ne pas que le FISC puisse contrôler avec précision leurs productions  (notamment lors d`un héritage). Il est également possible que certains soient réfractaires au principe pour des raisons pécuniaires. En effet, des photographies publiées dans la presse ont, aux yeux de certains acheteurs, moins de valeurs du fait de leur parution à des milliers d`exemplaires. Certains artistes se garderont donc de tracer leurs œuvres pour en tirer un meilleur prix à la vente.

 

La technique reste intéressante, Nous suivrons donc les évolutions de cette alliance entre un « mammouth » de l`industrie de l`impression, Hewlettt Packard, et une PME française spécialisée dans la sécurité et l`authentification. En ce qui vous concerne, êtes-vous prêt à utiliser ARTtrust pour protéger vos œuvres ?

 

Le site arttrustonline.com.

 

Emmanuel Daniel

A ne pas louper

Untitled design (1)

Concours Salon de la Photo

A l’occasion de notre première participation au Salon de la Photo, nous organisons avec Nikonpassion ...

5 commentaire

  1. Cette technologies existait déjà pour authentifier de grands vins =)

  2. Très interessant et en plus je trouve que c’est abordable.

    @ Mopteek : Ah oui ? Le scellé était placé dans le verre de la bouteille ?

  3. Non c’est exactement pareil, les mêmes étiquettes, il se peut que ce soit la même entreprise qui se soit reconverti, les producteurs de vins trouvaient ça cher

  4. Ca peut se comprendre …
    Je suis quand même septique quant au succès dans de nouveau domaine.

  5. Tout à fait Mopteek, c’est d’ailleurs ProofTag, la PME qui s’est lancée dans l’aventure ARTtrust avec HP qui commercialise ce système.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>