Home / Actualités / Actualités photos / Deux journalistes intimidés par la police en Ukraine
Reportage Photo

Deux journalistes intimidés par la police en Ukraine

Bien que les journalistes ne faisaient que vaquer à leurs occupations professionnelles, un mandat a quand même été octroyé aux policiers pour qu`ils perquisitionnent leurs domiciles. Ils sont repartis avec des CD`s contenant des photos et des tours d`ordinateur. Rappelons qu`en Ukraine la saisie de matériel journalistique est interdit. Il est évident que ces perquisitions avaient pour but de récolter des informations, notamment des photographies, de militants. Pourtant, les journalistes ne sont pas des photographes rattachés à la police, ni au gouvernement. Leur métier est d`informer leurs lecteurs, pas les services de sécurité nationale.

 

Le matériel « emprûnté » a, ou est sur le point d`être rendu aux journalistes, le but était seulement de copier les données. Même si les préjudices subis sont minimes, le risque de voir ce genre de pratique se démocratiser justifie une réaction de la part de la communauté internationale. Reporter Sans Frontières craint également que ces perquisitions poussent les journalistes à l`autocensure. Ne laissons donc pas la presse devenir une énième branche du gouvernement.

 

Je cloturerais ce billet en rappelant que les deux journalistes de France 3 capturés en Afghanistan (avec leurs collègues afghans) sont retenus depuis près de 100 jours maintenant.

 

Plus d`informations sur le site rsf.org.

 

Emmanuel Daniel

A ne pas louper

Untitled design (1)

Concours Salon de la Photo

A l’occasion de notre première participation au Salon de la Photo, nous organisons avec Nikonpassion ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>