Home / Reportages photos / Les reportages / Le bidonville de Boeng Salang par Manuel Meszarovits

Le bidonville de Boeng Salang par Manuel Meszarovits

Comme dans tous les bidonvilles de la planète les logements sont insalubres et inacceptables. Il nous est difficile d`imaginer les conditions dans lesquelles ces personnes vivent. Les enfants et leurs parents vivent dans des toutes petites maisons qui font peine à voir, maisonnettes en bois qui sont construites sur des sortes de pilotis précaires au dessus d`un marécage boueux, plus ou moins odorant, alimenté par les pluies tropicales qui s`étendent au Cambodge de mai à novembre.

Puis, il est impossible d`avoir accès à un système de santé. Quant à l`éducation, les parents illettrés ont beau vouloir que leurs enfants aillent à l`école, car même si l`école est officiellement gratuite, avec un salaire gouvernemental avoisinant les 30$ par mois, les instituteurs se voient contraints de demander une modeste contribution journalière de tous leurs élèves pour gagner, bon an mal an, 100 à 120 dollars par mois.. L`électricité et l`eau courante font défaut, et si certains ont accès à des installations électriques illégales, ils paient trois fois le prix normal…

Malgré la pauvreté qui règne ici, le bidonville séduit par ses couleurs, ses odeurs et les visages que l`on croise en déambulant tout le long de cette dérobée de rails métalliques dont on a peine à croire qu`ils supportent quotidiennement des trains de fuel provenant de la station de pétrole Sokimex jouxtant le bidonville.

Un train passe 4, 5 fois par jour au milieu des habitants de Boeng Salang sans déranger outre mesure ces habitants et, jeu favori des enfants du village qui s`empressent de monter dessus pour faire un tour de train.

L`association humanitaire Taramana a aménagé dans le village une petite salle d`école entièrement décorée aux couleurs de l`association qui dispense 25 heures de français par semaine à quelques 160 élèves motivés et volontaires de se familiariser avec la langue de Molière. Grâce à son programme de parrainage  l`association soutient les enfants de ce quartier en leur procurant riz, aide à la scolarisation, soins médicaux et dentaires et prochainement des cours de rattrapage scolaire. L`éducation et l`accès au savoir restent une priorité absolue pour les enfants de l`association.

Reportage réalisé en décembre 2008.

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11

 

Manuel Meszarovits

A ne pas louper

A bout de soufre par David Guiheneuf

Aujourd’hui, c’est David Guiheneuf qui nous propose son reportage venant directement d’Indonésie.  Après une courte nuit, ...

3 commentaire

  1. Ce travail me fait penser à Jean-Philippe Charbonnier. J`aime vraiment beaucoup.

    Encore une preuve du diction qui dit que « l`argent ne fait pas le bonheur », surtout lorsqu`on voit ces sourires.

  2. le Bourlier Anthony

    Magnifiques !

  3. Bonjour,

    Superbe reportage, les noirs et  blancs sont superbes, et les images sont pleines de joies.Très très bien!

    Ben

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.