Home / Actualités / Vidéos / Le Canon 5D Mark II utilisé pour filmer une scène d’Iron Man 2
Reportage Photo

Le Canon 5D Mark II utilisé pour filmer une scène d’Iron Man 2

Le directeur de la photographie du film, Matthew Libatique, dévoile ainsi avoir utilisé plusieurs Canon 5D Mark II pour filmer une partie de la scène qui se déroule lors de Grand Prix de Monaco. Les appareils, disposés des quatre côtés du véhicule et sur l`avant, ont permis selon lui d`obtenir des images impossibles, ou du moins très difficiles à obtenir avec des caméras 35mm classiques.

 

« Aucune autre caméra ne peut véritablement être utilisée dans les endroits aussi étroits que le Canon 5D Mark II, et aussi facilement. Nous avons obtenus des angles en plus que nous n`aurions jamais été capables d`avoir en caméra 35mm sans de gros efforts supplémentaires. »

 

 

Matthew Libatique a également été convaincu par la qualité d`image obtenue, qui après calibrage s`est parfaitement intégrée au reste du film. Il a principalement utilisé les (sympathiques) objectifs EF 14mm f/2.8 L, EF 24mm f/1.4 L, et EF 16-35mm f/2.8 II L. Ce n`est pas ici le premier exemple de grosses productions hollywoodiennes qui utilise des reflex. On se souvient que l`épisode final de la saison 6 de Dr House a été entièrement filmé au 5D Mark II.

 

 

Mais en France aussi le phénomène fait son chemin dans le monde professionnel. A la télévision tout d`abord : Nouvelle Star, Zone Interdite, Télé Matin, et même certains journaux de LCI ont tous récemment utilisé des reflex pour certaines séquences de leurs émissions. Durant le Festival de Cannes, l`émission « L`invité » sur TV5 a été entièrement réalisée avec un Panasonic GH1. Au cinéma également : pour son dernier long métrage, Ma part du gâteau, Cédric Klapisch a utilisé un Canon 1D Mark IV.

 

Au-delà des grosses productions, et même si en règle général de nombreux accessoires sont ajoutés à ces boîtiers (pour améliorer pour partie l« ergonomie, pour partie le rendu de l`image), qui font grimper l`addition finale d`un équipement professionnel, il est clair que ces appareils offrent des perspectives particulièrement intéressantes pour les cinéastes / réalisateurs indépendants en leur ouvrant des territoires jusqu`ici interdits.

 

Alors prêts à tourner le prochain blockbuster de l`été avec votre reflex ? 😉

 

Emeric

A ne pas louper

2873

Bourse du Talent 2011 – Reportage : les 12 pré-sélectionnés

Le communiqué de presse     Ainsi va la vie à Gulmarg de Marion Gambin, Beyond The ...

5 commentaire

  1. C’est la grande mode de filmer des « séquences » de séries ou de film avec un DSLr. Alors coup marketing ou réel engouement du produit et sa qualité ?

    Pas mal de directeur de la photographie l’utilisent po teaser ur avoir des scènes animés plutôt qu’uniquement des photos. Ce là sert aussi dans certains pour flatter l’oeil sur un écran d’ordinateur ou une TV.
    Mais le grand magazine américain InsidePhotography dénonce les coups marketing des marques présentes sur les plateaux de tournage. Car ce serait effectivement de la publicité déguisée comme seul un marketeux d’ancienne école sait le faire. Les réelles motivations sont finalement purement commerciales. La marque xxx fais son show/sa pub, et le film a ses subventions.
    Après si ça se généralise, ça ne peut faire que du bien au développement de nos futurs boitiers (et surtout aux épaules des caméramen). 
    Il faut juste ne pas trop être dupe sur les motivations qui se cachent derrière l’engouement sur les plateaux (malgrès la qualité des appareils) et se réjouir de l’évolution que ça va nous procurer 😀
  2. Remarque intéressante, après c’est vrai que nous ne voyons que des courts métrages (lien vers notre rubrique vidéo reflex)

  3. Evidemment que le marketing s’y trouve, mais il y a effectivement de réels avantages technique, car pour placer une caméra 35mm sur un véhicule (ici une F1) il faut du matériel très cher et encombrant, alors que pour placer un Reflex et son objectif ça va prendre 10 fois moins de place, et coûter 10 fois moins cher.

    Le gros avantage de placer également un Réflex sont véritablement des angles de vu impossible à obtenir avec une caméra.
    Maintenant, est-ce que ça va remplacer définitivement les caméras « classiques » ? Je ne pense pas, du moins pas dans un avenir proche… Je crois certainement que les caméras vont devoir s’adapter à ce nouveau marché. 
  4. les reflex sont complémentaires aujourd`hui, mais d`ici quelques temps ils devraient prendre une bonne place, surtout dans les petites productions…

  5. En même temps les caméras « classiques » ne sont pas des standards dans le cinéma. (par contre dans la pub oui).

    Des systèmes dissociés (un objectif + capteur + disque dur) controlés à distance permettent aussi ce genre de chose avec une bien meilleur qualité. Bien sûr le reflex est moins cher (enfin pas forcément si on ajoute tout les accessoires de visée ou contrôle à distance, les statifs, etc…), mais il ne peut pas encore prétendre à être projeté sur un écran de cinéma ou sur certaines TV nouvelles générations (plus un problème de taille vidéo).
    Les reflex ont encore beaucoup de chose à mettre en place pour prétendre à supplanter les cams professionnelles (filmer en raw dissocié non compressé, format d’image, taille de l’image, dématriciage des couche, temps d’enregistrement, etc…).
    Le seul fait que la vidéo soit compressée à l’enregistrement est un gros défaut qualitatif…
    Par contre il est vrai que le filmeur/réa qui veut faire un court métrage, et démontrer son talent, pour celui-ci, c’est une affaire. Pour les petites prod, c’est génial…
    C’est un peu comme comparer le strobisme et un studio pro très très cher (a qualité de photographe égale)… 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>