Home / Tests et Tutoriels / Tests / Leica X1 : le test
Reportage Photo

Leica X1 : le test

Dans le monde de la photographie, s`il y a une marque qui n`a plus lieu d`être présentée, c`est bien Leica. Par son ingénieux créateur Oskar Barnack, la marque allemande proposa en 1914 une alternative compacte aux appareils de l`époque. Au fil du temps, cette compacité est restée un maitre mot pour les différents modèles. Et, malgré une facture souvent salée, la popularité de la marque dans le monde de l`argentique a aussi grandi grâce à un système télémétrique très précis, une ergonomie efficace et des optiques remarquables. 

 

Néanmoins, c`est avec un tout autre produit que Leica tente aujourd`hui de conquérir le marché de la photographie. Le modèle compact X1 se veut être le premier prix (autour de 1500€ tout de même) d`une gamme dédiée aux professionnels ou amateurs passionnés. L`atout principal de ce boitier, par rapport aux D-lux qui le précédaient, est un capteur APS-C similaire à certains boitiers réflexes réputés du marché. Dans ce secteur du compact à objectif fixe, seul Sigma avait sorti sa série DP. On peut donc espérer les allemands prendre une part intéressante avec le X1 si le produit est à la hauteur de ce dont est capable la marque.

 

Premiers contacts

 

C`est avec une impatience non dissimulée que je découvre en vrai ce boitier. Au premier coup d`oeil, on sent de suite l`empreinte Leica avec bien entendu le point rouge de la marque, mais aussi ces lignes rétros qui font le charme de leurs produits. D`ailleurs, tellement « rétro » que, lors des tests, certains passants curieux furent surpris de découvrir que le boitier était numérique.

 

 

 

Mais à la prise en main, un petit sentiment de déception m`envahit. La qualité du plastique noir manque un peu de chaleur au toucher et le choix esthétique d`une bague de mise au point factice autour de l`optique n`est pas judicieux car on a envie de la tourner, surtout lorsqu`on aime travailler avec une mise au point manuelle. Pour le reste, nous avons quelque chose de propre, de classe et avec la touche rétro accentuée grâce à l`agrément de la lanière tout en cuir.

 

Une ergonomie qui a fait le tour du monde

 

Sur ce boitier, l`ergonomie classique de Leica est reprise. On ne se formalise pas avec une molette de réglage des modes. Rapidement accessible avec le pouce droit, seules les deux molettes de sélection de la vitesse ou de l`ouverture vont nous permettre de jongler entre les 4 modes suivants : automatique, manuel, priorité vitesse et priorité ouverture. Le principe est très simple. Sur chacune des molettes, il y a un A rouge représentant le mode automatique, à savoir laisser le boitier définir cette valeur. Donc si vous souhaitez, par exemple, travailler en mode priorité ouverture, vous laissez la molette « vitesse » sur A et vous variez celle de l`ouverture à votre convenance.

 

 

Juste en dessous de nos deux molettes, celle de la mise au point manuelle est aussi très précise et très agréable à manipuler. Enfin, surprenant au début, le déclencheur est très doux à manipuler et notre index droit le trouve de manière assez naturelle. Il est est de même pour le bouton d`allumage du boitier qui se trouve autour du déclencheur.

 

Malheureusement, Leica est aussi resté dans la même approche que les boitiers précédents concernant les menus. Nous trouvons une liste d`éléments les uns en dessous des autres sans classification par catégorie. Heureusement que les données accessibles via un bouton n`ont pas été dupliqués dans le menu. Sans ça nous aurions une liste sans fin qui nous découragerait définitivement de trouver ce que l`on cherche.

 

Un Auto-Focus perfectible

 

Leica est expert en télémétrique, par contre ce n`est malheureusement pas le cas pour la mise au point par micro-contraste. Celle-ci n`est pas aussi lente que le Sigma DP1, mais elle peut être facilement mise à défaut. S`il y a un léger mouvement lors de la mise au point au niveau du collimateur, le boitier peut ne pas réussir à la faire. Cela dit, comme tous les appareils de ce niveau, nous avons toujours la possibilité de passer sur la mise au point manuelle. Dans ce cas là, on peut configurer l`apparition d`un zoom x10 sur la partie centrale de l`écran et, dessous, on soulignera l`apparition judicieuse d`un graphe indiquant la distance de mise au point.

 

 

Dernier détail concernant la mise au point, il n`y a que deux possibilité de choix de zone AF : soit en automatique sur 11 points, soit sur la zone centrale. Ne faisant jamais confiance au boitier pour le choix de la zone de mise au point, j`ai travaillé continuellement avec la seule centrale. Cela nécessite donc un recadrage systématique lors des prises de vue. D`ailleurs, le zoom lors de la mise au point manuelle s`effectue dans la même zone.

 

S`adapte à toutes les conditions de lumière

 

Pour du reportage, afin de conserver les ambiances de la scène photographiée, il est important d`avoir un boitier capable de gérer les conditions de lumière difficile. Avec le X1, techniquement, on n`est pas déçu. Transportant un capteur qui est une des références sur le marché actuel, la montée en sensibilité s`effectue sans gros dégat jusqu`à 3200iso, sensibilité maximale du boitier. on prendrait presque la facilité à utiliser cette sensibilité dans des conditions difficiles afin de se donner un confort de prise de vue au niveau de la vitesse ou de l`ouverture. D`ailleurs, contrairement aux autres tests, je vais présenter une photos uniquement à 3200iso. Le résultat parle de lui même.

 

Lyon, Place Bellecour


100% à 3200iso

 

Une telle montée en sensibilté est vraiment un avantage pour de la photo de reportage. Cela dit, ce n`est pas son seul gros atout. Le X1 s`avère aussi très performant dans la gestion de l`exposition. Il est capable  d`avoir une exposition juste lors de forts contrastes et donc avoir un équilibre judicieux entre les zones sombres et les hautes lumières de la scène photographiée. Ainsi, en photo de nuit par exemple, il n`est pas nécessaire de surexposer là ou certains boitiers un peu plus anciens requièrent une surexposition de parfois +2 ILs.

 

Enfin, nous sommes en numérique et, à chaque prise de vue, la question de la balance des blancs se pose. Pour la plupart des boitiers du marché, le mode automatique gère très bien en lumière naturelle mais éprouve plus de difficulté en lumière artificielle. Le Leica X1 n`a quasiment pas été pris à défaut durant le test, même lors de prises de vue avec des lumières artificielles.

 

Prise de vue à +0 EV – Balance des blancs Auto

 

Une optique à la hauteur

 

Dans la photographie, si l`on raisonne purement matériel, une part importante de la qualité de la photo est due à l`optique. Cette dernière est souvent le talon d`achille des appareils compacts. Mais voila, nous sommes en présence d`un boiter Leica avec un rang à respecter. L`objectif présent sur le X1 propose une focale fixe 24mm f/2.8 (équivalent 35mm, focale généralement utilisée pour le reportage). Ce dernier ne déçois pas. A pleine ouverture, le piqué est déjà présent. De ce fait, la photo de rue de nuit devient un vrai régal. Malgré un AF un peu lent, on peut compter sur la qualité optique du boitier. A ce niveau là, Leica a encore une longueur d`avance sur la concurrence.

 

Lyon – quais de Saône


Zoom 100% à f/2.8

 

 

Conclusion

 

Cela ne fait aucun doute, nous sommes bien devant un produit Leica. Le point rouge n`est pas juste une griffe qui cache une déception. La qualité est au rendez-vous. Bien que l`Auto-Focus soit perfectible et loin de ce que peuvent proposer certains compacts du marché, le boitier reste néanmoins très agréable à manipuler grace à son ergonomie éprouvée et adoptée par beaucoup de photographes. Il s`adapte à toutes les conditions. Travailler à main levée dans les conditions de faible lumière devient presque un besoin.

 

Malheureusement, avec ce genre de produits, on peut se poser la question du prix. Un tel matériel nécessite-t-il un investissement autour de 1500€ ? Tant le marché du numérique évolue vite.

 

Enfin, le petit plus dont on n`a pas encore parlé, Leica offre une license Adobe Lightroom 2 avec l`achat d`un X1.

 

Nous avons aimé :


  • Une compacité du boitier très intéressante
  • Une ergonomie éprouvée et intuitive
  • Excellente qualité d`image, même à 3200iso
  • Qualité optique à pleine ouverture
  • La licence Adobe Lightroom

 

Nous avons moins aimé :


  • AF lent
  • Menu sans catégorie et confus
  • Plastique de construction pas au niveau du produit, surtout à ce prix là
  • Prix encore trop élevé, surtout à la vitesse où évolue le numérique

 

Fiche Technique :


  • Constructeur : Panasonic
  • Plateforme : PC et Mac
  • Capteur : CMOS APS-C
  • Nombre de mégapixels : 12.9 MP
  • Type : Compact
  • Sensibilité max : 3200
  • Vitesse : 30s à 1/2000s
  • résolution image maximum : 4272 x 2856
  • Prise de vue en rafale : 3 i/s
  • Support de stockage : SD, SDHC
  • Format de fichier : JPEG / RAW
  • Ecran LCD : 2.7 pouces (230000 px)
  • Viseur : Ecran arrière (+ optique en option)
  • Synchro flash externe : Oui
  • Interface(s) : USB 2.0, sortie HDMI
  • Alimentation : Batterie Ion Lithium
  • Dimensions (l x p x h) en mm : 124 x 32 x 59.5
  • Poids net : 286 g

 

Vous trouverez dans la galerie une série de photos réalisées lors du test. Les photos présentées n`ont subi aucun post-traitement.

A ne pas louper

RP - Stage

Test cours de photo : Stage photo parisien

Parmi les différentes formules proposées, j’ai testé la sortie du samedi après-midi (14h30-18h dans les ...

13 commentaire

  1. Son esthétique est superbe et le rendu des photos franchement convaincant, mais quel son tarif le positionne plutot comme un appareil de niche. Dommage pour tous ceux qui en auraient volontiers fait un compagnon de tous les jours, mais après tout Leica n`a jamais fait dans l`appareil « populaire » :)

  2. Comme on dit, la qualité a un coût.

  3. Après c’est un choix a faire, le prix est exorbitant mais la qualité des image est la. Il faut aussi prendre en compte la taille du boitier 😉 (pour l’avoir utilisé, c’est vraiment sympa d’avoir un boitier de qualité dans la poche de son blouson).

  4. Oui, et les agents de sécurités te laissent prendre des photos dans le métro car c’est un compact ;))))

  5. Frederic Bernard-Payen

    Leica avec ce X1 nous montre encore sa place d’exception optique et que l’électronique s’améliore avec une gestion du bruit à 3200 Iso. Après, Il y a beau y avoir ecrit Leica dessus, 1500€ ça fait mal !

  6. Dis toi que, pour faire passer la pilule, tu as une licence Lightroom avec.

  7. Je vais vendre mon M8 et ne garder que mon M7 que j’adore pour travailler en argentique.

    J’ai été déçu par le M8 et la philosophie du numérique en général. En revanche dans certaines situations, il me faut un petit boitier num.
    Quelqu’un peut il me dire si le X1 est un bon compromis entre practicité (je l’emmene partout) et qualité du produit. N’y a t il pas un piege redibithoire dans cet appareil, ex; retard du declenchement qui annule toutes les qualités que vous decrivez dans vos commentaires?
  8. Bonjour,

    Compte tenu du prix du produit, on peut s’attendre à une qualité sans faille, et c’est le cas. Lors du test, le X1 nous a très agréablement surpris. Bien qu’il soit agrémenté d’une focale fixe non interchangeable, il reste un magnifique compagnon pour le quotidien, moyennant le budget adéquat.
  9. Bonjour,

    J’ai craqué pour un X1 il y a moins d’un mois et j’en suis ravi. Je ne suis pas un pro ni un illuminé de la photo, et je trouve cet appareil d’une simplicité étonnante. L’essentiel est à portée de main, l’accès aux menus est réduit au minimum. 
    J’apprécie l’objectif fixe qui oblige à revenir à la photo un peu plus réfléchie et finalement plus chaleureuse.
    L’utilisation du viseur additionnel est d’un confort remarquable. 
    La seule (petite) déception concerne le toucher et l’aspect plastique du boîtier en finition argent. Je me suis rabattu sur le noir qui offre, allez savoir pourquoi, une meilleure prestation sur ce point. 
    Je possède un Digilux 1 et je me dis que coté prix, j’ai fait une meilleure affaire avec le X1. Si on met de coté les méga pixels, en terme de rendu et d’utilisation et pour un prix similaire, le X1 l’emporte haut la main. Il n’y a pas photo.
  10. bonjour  à tous
    je me presente, amateur,  sujets de  predilection: la matiere, que ce soit,du bois, de l’acier rouillé,  une texture  de peau, un regard, de l’eau.. la lumiere.. normal  pour  qui  aime  la  photo..bref   revenons   au leica X1.
     Assez déçu par l’olympus EP 1 équipé du 17mm, je  cherchais  un .. « FM » numerique… un boitier discret  avec lequel  je  puisse  regler  vitesse  ouverture  sensibilité, cadrer et.. et  point.  pas  de  vidéo, pas de  son,  rien que des  images.  travailler  sans flash, et  sortir  des  portraits, des reportages , du vif.. mon D200 est trop encombrant .. alors  fuji .. ou  leica? bon vous  me direz..et  le  budjet?  secondaire..
    ce qui me  chagrine  avec  ce  leica, c’est  la  visée,  la  composition.. l’ecran? euh.. je doute , mais dites moi que je  me trompe… merci

  11. Bonjour,

    Je n’ai pas testé le Fuji X100 mais j’ai pu le manipuler. Personnellement, je le trouve supérieur au X1 sur la prise de vue avec un beau petit viseur en plus de l’écran (vraiment bluffant). La qualité des images est également au rendez-vous avec aussi un petit plus car la technologie est aussi plus récente. Ce que j’attends de voir c’est la qualité du boitier sur la durée et la qualité du SAV. Sur ce dernier point, Leica reste au top.
  12. bonjour,

    merci pour votre article et commentaires. Face à un dilemme, je me demande si le X1 ne serait pas l’appareil qui corresponde le mieux à mes besoins actuels. Vous mentionnez le fugi x100? Adepte des réflexes nikon f100 puis d2x, je ne suis plus satisfaite de la qualité de l’image. Et puis trop lourd, trop encombrant. Alors certes, les optiques sont déterminantes et le boitier ne travaille pas tout seul.
    Je fais une photo de précision et soignée (mais pas studio), appareil svt posé sur pied, réglages 90% manuels, lumière naturelle si possible, privilégiant à la fois l’instant et le naturel mais aussi le rendu des matières et des couleurs (oeil de peintre), les détails nets ! votre avis, merci.
  13. C’est un excellent appareil, je l’utilise en reportage dans des conditions extrêmement difficile. Malheureusement, il faut pour passer du compact amateur à un outil vraiment professionnel, c’est à-dire sans défaut majeur, compter une somme d’accessoires en plus (viseur, grip, flash, filtre UV…) qui en majore le prix à mon avis du double. Dans ces conditions, on se rapproche de marques concurrentes qui proposent des appareils de qualité supérieure pour ce prix. Surtout si l’on considère son principal défaut : objectif de prise de vue non interchangeable. Julian, photographe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>