Home / Actualités / Actualités photos / Les trésors cachés de l’Ardèche, deuxième partie (article sponsorisé)
Reportage Photo

Les trésors cachés de l’Ardèche, deuxième partie (article sponsorisé)

Après une première journée passée dans ce département qui n’est pas sans rappeler la Corse, levé aux aurores (9h) pour s’attaquer au vif du sujet. Pour nous accompagner dans cette aventure en Ardèche, Myrtille, du blog des étagères nous rejoint avec sa bonne humeur et son sourire communicatif.


 

Samedi 05 juin :

 

En avant … Marché


Après un rapide petit déjeuner (panne d’oreiller => retard sur le programme), la course poursuite contre le temps s’engage. Nous partons pour le marché des Vans. Le marché des Vans qui comme tous les marchés regroupe boucher, fromager, maraîcher, vendeur de vêtements et de spécialités locales. Celui-ci commence sur la place du village et s’étend dans les petites ruelles adjacentes. Le marché d’Avens s’apparente à un souk égyptien au seul détail près que c’est un marché ardéchois ! Nous y déambulons au hasard des ruelles et croisons le doyen, mais aussi de nombreux accordéonistes de tous âges.


 


 

Le maçon devenu châtelain

 

A peine le temps d’acheter piles (pour l’appareil photo) que nous repartons direction Montréal et son château. Montréal ?!! Rassurez-vous, nul besoin de prendre l’avion pour se rendre dans ce petit village perché surplombant le paysage et la ville de Largentière.

 


Le château que nous visitons ne paye pas de mine vu de l’extérieur. Son propriétaire, maçon de profession l’a racheté il y a une dizaine d’années et s’échine depuis à le remettre en état. Le travail accompli est admirable. Ce château à vocation défensive initialement construit au XIIème siècle a retrouvé ses habits d’apparats grâce à la ténacité et à la passion de son habitant. Tous les étés, le château est le théâtre d’évènements bien particuliers. Il est envahi de personnes en costumes d’époque qui s’efforcent de faire découvrir aux touristes la vie à l’époque médiévale. Animation en tous genre rythment les journées. Le soir de la Saint-Sylvestre, tous les nostalgiques des grandes tablées dans une grande salle avec une grande cheminée pourront se retrouver costumés pour célébrer la nouvelle année médiévale.


Château de Montréal

Hubert Fenestrier

Le Village

07110 Montréal

Tél : 04 75 89 91 81

chateau-montreal.com

 

 

1 heure chrono

 

A peine remis de notre voyage dans le temps, vient le moment de nous restaurer (ahhh manger !). Nous avons rendez-vous au Bec Figue pour déguster des planchettas de charcuterie et de fromage. Mais nous sommes prévenus, nous avons une heure pour venir à bout de ces spécialités ardéchoises et de la bouteille de vin qui les accompagne. Et une heure au restaurant, ça passe aussi vite qu’un TGV ! Nos amis sont même obligés de boire leur café cul-sec et coupé à l’eau chaude pour ne pas s’ébouillanter le gosier.


Le Bec Figue

Pierre Rigaud Place de l’église

07120 Labeaume

Tél : 04 75 35 13 32

bistrot-du-pays.com


 

Descente aux enfers

 

La raison de cet empressement ? Notre visite prévue à 14h dans l’aven d’Orgnac situé à 1 heure de route. Un aven ? Quèsaco ? Et bien ce fut un des principaux enseignements de ce week-end : Une grotte a une entrée horizontale tandis qu’on doit descendre dans l’aven (donc entrée verticale), vous me suivez ! Il n’est donc pas surprenant d’apprendre que nous allons descendre 622 marches et atteindre une profondeur de 121 m pour admirer stalactites et stalagmites. C’est ce que nous faisons.

 

La descente aux enfers est ponctuée par 3 arrêts à différents niveaux de l’aven pour apprécier l’évolution de la vie d’un stalactite/mite. D’ailleurs connaissez-vous la différence entre les deux ? Non ! C’est pourtant simple, les stalacTitesTombent et les stalagMites Montent ! Revenons à notre aven. Nous descendons donc par palier en écoutant le guide et sa voix mystique nous raconter l’histoire de ce lieu jusqu’au terminus. Nous sommes à -121 m, il fait 11 degrés. Après un bref spectacle son et lumière, nous nous dirigeons vers l’ascenseur qui nous ramène vers la surface en 50 secondes. Température extérieure : 30 degrés. On appelle ça une belle claque ardéchoise !


Aven d’Orgnac

07150 Orgnac l’Aven

Tél : 04 75 38 65 10

www.orgnac.com

Y-a-t-il un pilote dans la montgolfière ?


Mais pas le temps de ressasser nos souvenirs récents, car l’AVENTURE du week-end nous attend. Et oui, l’agence de développement touristique à vu les choses en grand (ou devrais-je dire de haut). C’est en effet avec un vol en montgolfière que se poursuivra la journée. Certains d’entre nous ne sont pas rassurés à l’idée de s’envoler à quelques centaines de mètres du sol dans ce grand panier guidé par un ballon multicolore. Et pourtant personne ne se défilera. Tout le monde prendra place dans l’embarcation après que le point de départ idéal ait été trouvé et le ballon gonflé.

 


Comme vous le savez peut-être une montgolfière ne peut pas être dirigée. Le pilote est tributaire du vent, d’où l’intérêt de bien choisir son point d’envol pour mieux prédire le lieu de l’atterrissage. Une fois les conditions optimales réunies et le ballon préchauffé, nous nous élançons, à grand renfort de gaz brûlé.

 

 

 


Et c’est parti pour une heure trente de vol. Difficile d’imaginer que ce ballon de 7000m3 arrive à lui seul à déplacer dans les airs les 15 occupants de la nacelle. D’autant plus que la montgolfière se déplace avec grâce, sans soubresauts, telle une ballerine des airs ! Si l’on ne regarde pas le magnifique paysage que nous survolons, on ne remarque même pas que l’on est en train de voler tant l’engin est stable. Mais cette parenthèse ne pouvait pas durer toujours, et après 1h30 nous atterrissons, presque du premier coup ! S’ensuit l’empaquetage de la montgolfière, le pot offert par la maison et la remise des diplômes !!

 

 


Après toutes ces émotions, il est temps de rentrer dormir.

 

 

Dans les bras de Morphée.

 

C’est d’ailleurs avec un immense plaisir que nous arrivons à l’hôtel le Domaine de Saint-Clair. L’accueil est sympathique et le décor bien étudié. Nous récupérons nos sésames puis chacun se dirige vers sa chambre pour bénéficier du repos du guerrier. De mon côté je fais en sorte de me réveiller tôt pour profiter du délicieux petit déjeuner avec vue sur le domaine où nous pouvons voir les golfeurs du dimanche s’adonner à leur passion.


Domaine de St Clair

Route du Golf

07430 St Clair

Tél : 04 75 67 01 00

domainestclair.fr

 

 

Dimanche 06 juin :


L’envol

 

Ce dimanche commence avec la reconstitution historique du premier vol en montgolfière dans la fière bourgade d’Annonay. En 1783, les frères Montgolfier présentent devant une foule apeurée leur ballon volant. Les spectateurs crient à la magie noire et à la sorcellerie, les frères expliquent que ce n’est que science et génie. La reconstitution, encore une fois en costume d’époque, est bien orchestrée (un orchestre joue de la musique …) et plusieurs dignitaires d’Annonay prennent la parole pour conter la belle histoire de ces aventuriers créatifs. Malheureusement, la tentative de décollage d’une Montgolfière d’époque est avortée à cause d’un vent capricieux. Nous repartons donc, après avoir tirer le portrait à la sublissime Miss Annonay (si tu me lis …), sans avoir vu la boule de tissu s’élever mais le déplacement en valait la peine.

 

 



 

L’atterrissage

 

Pour nous remettre de cette mini-déception, il nous fallait du calme et de la nourriture de qualité. C’est ce que nous avons trouvé à l`auberge de Thorrenc, une petite merveille de tranquillité au milieu de nulle part. Nous étions installés à l’extérieur, dans un charmant jardin au deuxième étage de l’établissement. Enfin une pause, nous décidons en effet de ne pas nous presser cette fois-ci et de prendre le temps de prendre le temps.

C’est donc sereinement que nous dégustons les divers mets confectionnés pour notre plus grand plaisir.


Auberge de Thorrenc

Isabelle & Eric Dechavanne

Le village

07340 Thorrenc

Tél : 04 75 34 21 02

auberge-thorrenc.com

 


 

Jurrasik Parc


C’est bientôt l’heure de repartir, mais avant cela, direction Paléo Mania, un festival qui retrace de manière ludique la vie jurassique. Petits et grands pouvaient donc admirer des fossiles, chercher de l’or, des dents de requin ou encore faire de la tyrolienne. Pour nous, jeunes blogueurs, l’intérêt était limité mais Paléo’ Mania reste un endroit parfait pour divertir ses enfants un dimanche après-midi.

 

 

Ce n’est qu’un au revoir

 

Et oui, toutes les bonnes choses ont une fin. Ce week-end n’est pas une exception. C’est à reculons que nous nous dirigeons vers la gare de Valence direction Paris Gare de Lyon. Nous quittons donc l’Ardèche la tête pleine de souvenirs et l’appareil plein de photos. La séparation fut douloureuse mais l`Ardèche et moi restons en de bons termes et nous nous reverrons sûrement !

 

Voyage de presse sponsorisé par Adrider

 

Emmanuel Daniel

 

A ne pas louper

Untitled design (1)

Concours Salon de la Photo

A l’occasion de notre première participation au Salon de la Photo, nous organisons avec Nikonpassion ...

Un commentaire

  1. 3 photos (ou c’est mon navigateur qui bug ?) ? C’est un peu dommage pour un photo-reportage, ou un reportage sur un site de photo-reportage.

    A te lire, ça donne envie mais je reste sur ma faim car pas assez d’image. Snif :(
    J’aurais bien aimé en voir plus sur la montgolfière, l’équipage, son emballage par exemple. Le texte est court et se prete à merveille à légender de belles photos.
    Critique esthétique… un peu de gras pour les « titres » séparrent les rubriques.
    Chouette en tout cas. ça donne envie !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>