Home / Tests et Tutoriels / Tests / Samyang 85mm f/1.4 : le Test
Reportage Photo

Samyang 85mm f/1.4 : le Test

 

Sur le marché actuel de l`électronique et du High-Tech, les sociétés sud-coréennes sont réputées pour leurs avancées technologiques et la qualité de leurs produits. Alors, lorsqu`une de celles-ci se lance dans le marché de l`optique « low-cost » pour notre fidèle appareil photo réflex, on est en marge de se poser des questions. Le Samyang 85mm f/1.4 peut même prêter à sourire lorsque le prix affiché est 3 à 4 fois inférieur à la concurrence.

 

 

Premiers Contacts

 

A la vue du Samyang 85mm f/1.4, il est difficile d`imaginer que cet objectif coûte moins de 300€. Sa fabrication est propre et les matériaux utilisés semblent de qualité. Nous ne sommes pas au niveau de la rigueur que peuvent présenter les géants Nikon et Canon, cela dit, et malgré un budget bien différent, l`apparence de cet objectif affiche un certain sérieux.

 

Pas de bouton AF/MF, normal car nous sommes en présence d`un objectif 100% manuel. A ce titre, on retrouve une bague permettant de régler l`ouverture du diaphragme.

 

 

 

 

 

Retour aux sources

 

Le 85mm apparait comme étant l`optique dédié aux photographes portraitistes. J`organise donc une séance portrait avec un modèle afin de tester cet objectif Samyang.

 

Une fois sur le terrain, il n`y a plus de doute, le manufacturier sud-coréen n`a mis que l`essentiel dans son optique : une carcasse, des lentilles et un diaphragme. D`ailleurs, ce dernier se règle directement sur l`objectif et non à partir d`une molette du boitier. De ce fait, notre appareil « high-tech » ne connait pas l`ouverture utilisée. Il lui sera donc impossible de nous aider dans l`exposition de notre photo car la cellule ne pourra pas travailler.

 

A partir de ce constat, chacun peut trouver sa méthode de travail, soit y aller à tâtons et espérer que le modèle soit patient, soit utiliser une cellule de poche qui nécessite un investissement supplémentaire.

 

 

Mise au point laborieuse

 

Travailler le portrait nécessite de grandes ouvertures afin d`avoir des courtes profondeurs de champ. Cela exige une mise au point très précise. Malheureusement, avec les boitiers modernes, il est difficile d`établir une mise au point manuelle exactement là où l`on souhaite car aucun outil n`est présent dans notre appareil pour nous aider à la tâche. Même en appuyant à mi-course sur le déclencheur, les collimateurs ne s`activeront pas s`ils perçoivent que la photo est nette à leur niveau. L`exercice devient encore plus périlleux si nous avons absolument besoin de travailler à pleine ouverture, f/1.4.  L`acquisition d`un stigmomètre à installer au niveau du verre dépoli de votre boitier peut s`avérer d`une bonne utilité.

 

 

 

Et niveau optique ?

 

Je ne vous cache pas que là, ce fut la bonne surprise. Bien que un tout petit peu mou à pleine ouverture, l`optique rend très bien dès les ouvertures inférieures. On notera aussi qu`aucun vignettage n`est apparent sur le rendu final. Lors du test, les quelques photos prises à f/4 ont été convaincantes grâce à une excellente qualité optique et, à cette ouverture, une mise au point plus aisée de part une plus grande profondeur de champ.

 

 

Conclusion

 

Réduire les couts de la sorte afin de proposer une alternative de grande qualité optique est intéressant sur le marché. Par contre, les boitiers modernes ne sont pas forcément adaptés à cette approche technique de la photographie. Avec ce Samyang 85mm f/1.4, on se retrouve 40 ans en arrière où la cellule de poche était le bon compagnon du photographe et où le stigmomètre qui équipait notre viseur nous permettait d`effectuer une mise au point précise.

 

Après il est clair que cela n`est pas un défaut de l`objectif car le constructeur annonce la couleur de suite. Par contre, c`est à prendre en compte par rapport à la concurrence qui est certes plus chère mais qui procure plus de confort et de réussite à notre travail.

 

Maintenant, un photographe amateur qui souhaite faire du portrait sans investir de fortes sommes peut complètement trouver son bonheur dans cet objectif. Par contre, un professionnel, qui a obligation de résultat ne peut pas se permettre d`avoir un matériel qui donne des résultats un peu aléatoire, s`orientera vers une optique plus chère mais qui lui permettra d`assurer ses séances photos.

 

 

Enfin, je tiens à remercier chaudement Alisha, modèle,  qui a accepté de se prendre au jeu du test de l`objectif. (et merci à toi David pour avoir fait l`accessoiriste).

 

Vous trouverez dans la galerie les photos faites avec Alisha pour le test de cet objectif.


Merci aussi à Geek-Trend pour le prêt de l`objectif.

 


 

Eric MARTZLOFF

A ne pas louper

RP - Stage

Test cours de photo : Stage photo parisien

Parmi les différentes formules proposées, j’ai testé la sortie du samedi après-midi (14h30-18h dans les ...

10 commentaire

  1. hum ! un choix original… ça existe encore des appareils sans électronique ???

  2. Oui, mais d`occasion. Le but est vraiment de fournir une belle optique à moindre coût.

  3. Notre test vidéo du Samyang 85mm (AE) F1.4:

    http://www.youtube.com/watch?v=klinGveOKGg
    Bon visionnage.
    Cordialement,
    L’équipe Geek-Trend
  4. Je possède le 85F1.4 de Samyang, depuis environ 1.5 moi maintenant, je le monte sur un 5Dmk2, je peux en livrer mes premiers avis:

    -la construction de l’optique est pas mal, mais le pare soleil bien trop petit et ne tient pas bien, du coup je ne le met jamais et il m’est même arriver de mettre celui de mon 135L
    -la qualité de rendu est pas mal du tout! J’aime ce rendu du 85 et je l’utilise assez souvent du coup.
    -La visée maintenant, tres difficile malgré la taille du viseur, du coup je passe souvent en liveview pour m’assurer de la map (notament en portrait)
    Mon avis global sera donc plutot bon
    Voici quelques photos pour illustrer mes propos:
  5. MAP en liveview, idée intéressante. Le boitier utilisé lors du test n’avait pas cette technologie.

    Merci pour ton retour d’expérience et tes photos d’exemple de bonne qualité.
  6. Salut Skazar, merci pour ton retour très intéressant, les photos sont vraiment pas mal. Au niveau de la mise au point avec le live view tu fais comment ? (tu fixe le boitier sur un trépied ?).

  7. J’ai tenté plusieurs map via le viseur et c’est dur dur, je n’obtient pas de netteté à l’oeil en cas de portrait par exemple car les détails sont trop fin.

    L’avantage du liveview est le zoom 10x qui me permet de finaliser la map.
    Apres souvent:
    -je fais mon cadrage de visu
    -je passe en liveview, je corrige s’il le faut le cadrage
    -je zoom 10x sur la zone que je cherche à avoir net, et je déclenche alors que je suis en zoom, ça m’évite de micro bouger si je dézoomais et attendais plusieurs secondes.
    Sinon je le fais à main levé ou avec le trépier (les 2 portraits sont à main levé, sachant que je n’avais PAS le trépier quand je les ai fais, sinon j’aurais surement essayé avec, mais j’aurais perdu ma liberté de mouvement ce qui me gène)
    Pour les fleurs j’étais en macro.
    Je n’ai plus les exemples, mais combiné avec une bague allonge, la distance de map diminue énormément et on se retrouve quasiment avec un 85 macro F1.4
  8. errata:

    Pour les fleurs j’étais sur trépier
  9. Dac merci pour ces précisions :), perso c’est ce qui me dérange on perd en aisance et on fait attendre le modèle.

  10. C’est le problème des MAP manuelles… que ce soit en liveview ou en visée directe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>