Home / Actualités / Vidéos / Sigma SD1 : capteur 3 couches pour 15 mégapixels effectifs

Sigma SD1 : capteur 3 couches pour 15 mégapixels effectifs

Mais pourquoi, 46 mégapixels ? En fait, il s`agit d`une faute de langage marketing dans un but purement commercial. Il faut plutôt entendre que le capteur est équipé de 46 millions de photosites sur trois couches différentes (rouge, vert, bleu). Ensuite chaque pixel est composé d`un photosite par couche pour faire au final un peu plus de 15 mégapixels.

 

Le capteur propose en faite une définition spatiale de 4800 x 3200 sur trois couches. Ce qui donne bien un capteur de 15 mégapixels au format APS-C. L`intéret de cette technologie (Foveon X3) est une meilleure restitution des couleurs, elles ne sont pas interpolées, mais bien enregistrées.

 

 

Pour épauler ce capteur, nous retrouvons un double processeur True II qui prendra en charge le traitement des images. Un viseur avec une couverture de 98% et un grossissement de 0,95%, un autofocus sur 11 points en croix et une mesure de la lumière sur 77 segments.

 

Du côté du boitier, le SD1 dispose d`une construction en alliage de magnésium avec des joints d’étanchéité au niveau des commandes, d`un port pour Compact Flash (le Sigma SD15 était équipé d`un port SD) et d`un écran LCD de 3 pouces et 460 000 pixels.

 

Prix et disponibilité du SD1 devrait arriver d`ici peu.

 

A remarquer : l`appareil reflex ne propose pas de mode vidéo.

A ne pas louper

Bourse du Talent 2011 – Reportage : les 12 pré-sélectionnés

Le communiqué de presse     Ainsi va la vie à Gulmarg de Marion Gambin, Beyond The ...

2 commentaire

  1. « pixel » signifie « picture element ».
    Le terme ne précise pas si on y trouve une information monochrome ou trichrome…
    Il ne précise pas non plus si on se réfère uniquement au fichier de sortie.

    « photosite » a été inventé a posteriori par certains pour lever l’ambiguïté entre le capteur et l’image finale, mais cette cela a été fait de manière totalement arbitraire, en restreignant le sens de « pixel », alors qu’il n’avait pas à l’être.

    Ce capteur comporte donc 42 millions de pixels monochromes, et produit des images de 14 millions de pixels trichromes.

    Il est important de préciser 42 millions de pixels, car en pratique, le RAW dispose de 3 fois plus d’informations que les RAW de 14 millions de pixels à matrice de Bayer.

  2. Sur le capteur en anglais, on parle de « photo detector » et non de pixels. Le pixel est une association des trois couleurs primaires pour former un point coloré. Il s’agit d’une donnée informatique concrète.

    Le RAW possède effectivement plus d’information, mais de là à dire qu’il faut 42Mpx, c’est un peu court et aussi faux. Si vous voulez comparer à la matrice de Bayer, en suivant votre raisonnement, on peut dire dans ce cas que le RAW possède 4x plus d’informations dans la mesure ou un pixel est composé de 4 photosites.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.