Home / Tests et Tutoriels / Tests / Test du Kit Lastolite e-PhotoMaker
Reportage Photo

Test du Kit Lastolite e-PhotoMaker

 

Comme disait l`autre, « il faut vivre avec son temps ». Un temps où la vente en ligne est légion, un temps où la photo d`illustration permet à certains d`arrondir un peu leur fin de mois grace à des banques d`images toujours plus nombreuses. Lastolite a entendu cette demande et propose un kit e-PhotoMaker permettant de prendre en photo ses produits sans pour antant investir une fortune.

 

 

Premiers contacts

 

Emballé, le kit n`est pas volumineux. On a l`impression d`avoir affaire à un réflecteur. Mais la comparaison ne s`arrête pas là avec cet accessoire. Car lorsqu`on ouvre notre sacoche de rangement, on retrouve la tente pliée justement comme un réflecteur. Mais il n`y a pas que cela dans notre pochette. On découvre aussi un trépied pour stabiliser éventuellement un boitier compact et une charte de gris pour régler sa balance des blancs. Il apparait clairement que Lastolite a misé dans la compacité et la transportabilité de ce kit.

 

Le kit comprend la tente, un trépied et une charte de gris

 

Par contre, aucun éclairage n`est fourni avec. Pour cela, il va falloir faire avec une lampe de bureau (d`où l`intérêt d`avoir une charte de gris) ou avec un flash déporté. Enfin, on trouve aussi une petite notice d`utilisation pour les personnes qui n`ont aucune notion en photographie et qui souhaitent néanmoins pouvoir mettre un avant un produit qu`ils souhaitent vendre sur la toile.

 

Donc une fois dépliée, la tente devient tout à coup volumineuse, à un point où mon fils pensait que je lui faisais un nouveau cadeau en replacement de sa cabane usée. Une tige métallique a aussi été jointe au package pour tendre notre tissu une fois la boite à lumière ouverte.

 

Mon fils à l`aise dans la tente

 

 

Préparation de la prise de vue

 

Mis à part l`ouverture qui va nous permettre d`insérer et de photographier les objets, la tente est pourvue de 3 faces : les faces gauche et arrière sont en tissu blanc pour y mettre notre éclairage et la face droite est pourvue d`un tissu réfléchissant argenté tel un réflecteur. Pour des raisons de confort de prise de vue, j`ai privilégié un éclairage avec un flash cobra déporté. J`ai fixé ce dernier sur le trépied fourni afin de lui apporter un peu plus de hauteur afin de mieux répatir la lumière via la face sur laquelle je vais envoyer celle-ci.

 

La source de lumière peut donc être positionnée à deux endroits différents, soit sur notre gauche, soit à l`arrière de la tente. Dans ce second cas, la zone réfléchissante sur notre droite sera moins exploitée. Cela se sentira légèrement sur la prise de vue. Donc une fois notre lumière positionnée en fonction de notre besoin, on va pouvoir effectuer notre prise de vue.

 

 

La prise de vue

 

Le choix d`utiliser le flash  n`est pas du snobisme, loin de là. Techniquement, cette lumière est beaucoup plus forte qu`un éclairage de lampe de bureau et donne beaucoup plus de liberté sur la profondeur de champ. Cela dit, elle me permet surtout de travailler à main levée, ce qui n`est pas négligeable lorsque l`on souhaite légèrement changer son angle de vue sans avoir besoin de changer quelque chose de place. C`est donc aussi à ce moment là que l`on se rend compte de l`intérêt de la grande ouverture que nous propose cette tente, augmentant un peu plus notre mobilité.

 

Prise de vue la tête dans la tente par dessus l`objet, la mobilité est confortable grace à la taille de la tente.

 

Presque de face, autre point de vue aisé grace à l`utilisation du flash et à la taille de la tente.

 

 

La position de la source de lumière

 

Même si celle-ci est diffusée, la position de la source de lumière reste l`élèment clé de la qualité finale de notre éclairage. A la base, la mettre sur le côté ou à l`arrière de la tente n`aura pas le même effet. Ce choix dépendra de ce que l`on souhaite prendre en photo. Il va surtout être important de ne pas créer de reflet sur les zones réfléchissantes de l`objet que l`on va photographier.

 

Eclairage latéral

 

Eclairage arrière, les ombres apparaissent mais les reflets sont bien moins importants, idéal pour des prises de vue de pièces de monnaie ou autre objet réfléchissant

 

Mais bon, cela relève plus de l`expérience à gérer la lumière dans de type de photo que du produit testé lui-même. D`une manière générale, on positionnera la lumière sur le côté gauche de la tente (la face réfléchissante se trouvant à droite) et, dans des cas biens précis, à l`arrière de la tente.

 

Par contre, attention, bien que la tente soit haute, un objet trop volumineux altèrera la qualité de diffusion de notre lumière et cela s`en ressentira sur la photo.

 

 

Conclusion

 

Loin de prendre la place d`un vrai studio de prise de vue, ce kit Lastolite e-Photomaker a sa place sur le marché. Sa compacité, une fois rangé, en fait un réel atout pour un jeune photographe qui se lance dans le packshot sans pouvoir investir une fortune. Un tel produit lui permettra d`aller directement chez le client faire les séances. Bien entendu, il ne s`agit pas là de la seule clientèle visée. Un petit vendeur qui a sa vitrine sur le web pourra aussi effectuer les photos de ses produits sans pour autant se ruiner. Et ceux qui ont déjà acheté des produits sur internet connaissent l`importance de la qualité de la photo.

 

Donc avec un peu d`entrainement, les quelques difficultés de gestion de la lumière seront occultées et seule la transportabilité de ce kit premettra à l`acquéreur de penser qu`il a fait un bon achat.

 

 

Merci à MMF-Pro pour le prêt du matériel. Pour l`acquérir sur le site de notre partenaire, c`est par ici : Lastolite E-photomaker

 

 

A ne pas louper

RP - Stage

Test cours de photo : Stage photo parisien

Parmi les différentes formules proposées, j’ai testé la sortie du samedi après-midi (14h30-18h dans les ...

7 commentaire

  1. Oh j’ai le même Brownie posé sur mon bureau !! Ce type d’accessoire est très pratique et dépanne bien pour du packshot de petits objets.
    Je me rends compte que ton fils est comme le mien quand je déplie mon cubelite, il s’en sert comme cabane 😉

  2. Oui, déjà que j’utilise un vieux trépied et un drap pour lui faire un tipi… mdr

    Pour en revenir au Brownie, je l’ai récupéré le WE dernier. J’ai fait un gros démontage + nettoyage et j’ai enchainé par une séance. J’apporte la pelloche au labo demain.
  3. Sympa ce test Eric :)

    J’ai également investi dans un lastolite mais le mien est beaucoup plus petit, et fermé de tt coté. Les images finales sont plutôt bonnes, je pense que c’est un bon produit.
  4. Ca passe le 120 dans un brownie ?

  5. Ca passe plus ou moins… J’ai une seule bobine de 620. Du coup, elle vaut cher. ;)))

  6. Bah fait gaffe alors, essaye de récupérer le noyau de la pelloch pour pouvoir te faire d’autre 620 😉

  7. MDR !!! C’est pas un fruit !!! 

    Cela s’appelle une bobine. Et j’espère juste que le labo n’aura pas oublié que je leur ai dit de bien me la rendre après car je n’en ai qu’une !!!
    Mais pour en revenir à Brownie, tu peux avoir une pelloche de 120 en entrée (ça force un peu au début donc faut faire gaffe), mais tu ne peux enrouler que sur une bobine de 620.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>