Home / Les meilleurs reportages / Tribulations au Sous-Bois Dormant par Lumi Poullaouec
Les-petites-fées-par-Lumi-Poullaouec1

Tribulations au Sous-Bois Dormant par Lumi Poullaouec

La journée fût longue, le travail éreintant, les transports assourdissants. Franchissant ma porte, je retire avec empressement mes escarpins, libérant mes pieds endoloris. Nonchalamment, je jette ma veste, sur le dossier d’un fauteuil. Toute la journée, je songeais à cet instant précieux où enfin je pourrais me blottir dans mon canapé. Confortablement installée alors,  je gribouille, je rêvasse…
Je m’évade dans un monde onirique et poétique où rêve et réalité se confondent. Un monde où tout est possible, où raison devient déraison. J’invente des explications extraordinaires aux choses ordinaires de la vie…
001-lumi-poullaouec
C’est alors, qu’Ils apparaissent. Là, partout autour de moi, virevoltent toutes sortes de fées bienfaisantes, d’Éphémères solitaires, de Sylphides intrépides…
Partout autour de moi, grouillent des Gnomes grincheux, des Muses mutines, des Lutins taquins.
De petites souris construisent des châteaux de dents pendant que les renards les prennent en photo. Dans ce monde merveilleux, l’abus de chocolat est bon pour la santé, sur les pommiers poussent des pommes d’amour, les nuages sont des barbes à papa que les oiseaux picorent.
002-lumi-poullaouec
Dans ce monde, il y a une explication logique à toutes choses curieuses de la vie. Les mystérieuses disparitions de stylos sont causées par de petits monstres affamés venant les grignoter sitôt le dos tourné.
003-lumi-poullaouec
Ce monde m’attire. Je ferme les yeux…
Je deviens toute petite alors. Minuscule, je bascule de l’autre côté, dans cet univers intriguant et coloré. Là, dans le Sous-Bois Dormant, je rencontre le Chapelier Fou qui m’invite à boire le thé. Autour d’une tasse d’eau infusée, il m’apprend l’existence de toutes ces créatures dont je n’avais jamais entendu parler. Saviez-vous qu’au fil des saisons, de petits êtres discrets régissaient la nature ?
004-lumi-poullaouec
L’été, après un long sommeil, les rayons du soleil éveillent les Lutins Verts du Sous-Bois Dormant. Bannissant toutes les autres couleurs de leur royaume végétal, ils n’ont de cesse de peindre la forêt dans un camaïeu verdoyant…
005-lumi-poullaouec
Les nuits estivales se font plus longues, plus fraîches. La chaleur de l’été se dissipe peu à peu. Le vent souffle sur les plaines annonçant l’arrivée des magnifiques Empourpreuses. Dans un balais féerique, elles teintent, de leur souffle magique, les abres de couleurs flamboyantes…
006-lumi-poullaouec
Le puissant vent du Nord souffle, siffle, emportant au loin les feuilles dans un vaste tourbillon d’or. Dès lors, la fée des glaces prend place, tapissant prairies et champs d’un délicat tapis blanc. Tout est silencieux et paisible alors. La nature s’endort enfin…
007-lumi-poullaouec
Les belles nuits d’hiver s’écourtent. À l’horizon, les lueurs du soleil levant réchauffent timidement le Sous-Bois Dormant. La neige lentement se dissipe, laissant paraître les herbes folles des champs. Les gouttelettes de pluie de printemps réaniment doucement les Sylphides. Sensibles aux charmes des couleurs, des senteurs, partout d’un geste enchanteur, elle font jaillir des fleurs.
008-lumi-poullaouec
Au printemps, le Sous-Bois Dormant abonde de petites fées de tous genres.
Aux premières lueurs du matin naissent les Éphémères. Ces délicates créatures ne vivent qu’une seule journée. Elles la commencent en se pourchassant, se courtisant…
009-lumi-poullaouec
Les branches de gui ont des pouvoirs mystérieux. Dessous, les Éphémères voient naître leur amour avant de s’éteindre ensemble, enlacés et heureux, à la nuit tombée.
Sous-Bois Dormant
Près des lacs, on aperçoit parfois quelque Naïade solitaire. Attristée du court destin des Ephémères, d’un souffle, elle donne à leurs enveloppe éteinte une nouvelle vie. Et c’est ainsi, que partout dans le  Sous-Bois Dormant papillonnent de petits   oiseaux de papier.
011-lumi-poullaouec
Ce monde, si féerique soit-il, abrite aussi dans les coins les plus sombres des êtres troubles et moins avenants.
Ici, le Grand Méchant Loup n’a de cesse de poursuivre ce pauvre Chaperon Rouge. Dans toute la Sombre Forêt, on entend son ventre creux gronder.
012-lumi-poullaouec
Un peu plus loin, errent les Gnomes à Longue Barbe. Ils sont les argousins d’êtres si noirs qu’ils en chassent le soleil pour plonger la contrée dans une nuit éternelle.
Sous-Bois Dormant
Parmi ces êtres peuplant la Sombre Forêt, certains n’ont pas toujours été si noirs. Autrefois, Carabosse était une fée des plus heureuse, amoureuse d’un homme vil qui sans émoi lui coupa les ailes. Son cœur se changea en pierre, la rendant méchante et cruelle.
014-lumi-poullaouec
À la nuit tombante, cachée sous ma couette pour échapper à tous ces êtres obscurs, je guette l’arrivée du Marchand de Sable.  Bientôt, il répandra  sur mes yeux sa poudre et je m’endormirai…
015-lumi-poullaouec
Une Muse viendra alors me dessiner les plus jolis rêves du monde…
Sous-Bois Dormant
Dans mes rêves, une Borealis, de sa longue chevelure, illumine la noirceur de la nuit, ondulant silencieusement dans les cieux….
Je me demande alors… Est-ce un rêve ou la réalité ?
Ce reportage est proposé par Lumi Poullaouec.
000-LumiPoullaouec-autoportrait-2

A ne pas louper

A-bout-de-Souffre

A bout de soufre par David Guiheneuf

Aujourd’hui, c’est David Guiheneuf qui nous propose son reportage venant directement d’Indonésie.  Après une courte nuit, ...

5 commentaire

  1. Éblouissant !

    Quelle poésie !

  2. Tout simplement pas accroché… du tout.
    La Bretagne éternelle, c’est beau mais pour moi en tout cas, c’est une planète lointaine…
    Bonne continuation tout de même.
    Mo.

  3. Une très jolie série de photos ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>