Supermarché : les industriels annoncent une très mauvaise nouvelle aux Français

Alors que l’inflation fait des ravages sur le pouvoir d’achat des Français, les prix en supermarché ne vont pas baisser de sitôt. La raison.

© Supermarché : les industriels annoncent une très mauvaise nouvelle aux Français

Afficher le sommaire Masquer le sommaire

Face aux critiques qui les accusent de profiter de la flambée des prix en supermarché, les géants de l’agroalimentaire se disent victimes de la conjoncture. Ainsi, de passage sur le plateau de RMC, dans « Apolline Matin », Richard Panquiault a mis les points sur les i.

Effectivement, le directeur général de l’Ilec affirme que leurs marges sont déjà maigres sous l’effet de l’envolée des prix. Dans ce contexte inflationniste, baisser tous les prix dans les supermarchés est impossible, même avec toute la bonne volonté du monde. On fait le point.

Supermarché : les prix ne vont pas baisser

Les négociations commerciales entre fournisseurs et distributeurs se dérouleront plus tôt que prévu. Elles ont en effet pour but de faire baisser les prix dans les rayons des supermarchés, qui ont atteint des sommets.

En un an, les prix de l’alimentaire ont progressé de 11,2 %. « L’objectif est d’appliquer plus rapidement les baisses de prix, si et quand il y aura des baisses », a dit Richard Panquiault dans « Apolline Matin », ce mardi 26 septembre sur RMC et RMC Story.

À lire Une baisse des prix dans les supermarchés est-elle vraiment à prévoir ? La réponse des experts

Pour information, Richard Panquiault est le directeur général de l’Institut de liaisons des entreprises de consommation ou Ilec. Il représente notamment une centaine d’entreprises de l’agroalimentaire, comme Danone, Nestlé ou encore Coca-Cola.

D’après l’homme d’affaires, à l’issue des négociations, qui débuteront au plus tard le 15 janvier 2024, il y aura certainement des baisses. Hélas, cela ne va pas concerner tous les produits de supermarché. « C’est impossible », a-t-il assuré.

Voilà une nouvelle qui ne va pas plaire aux consommateurs ! « Il y a des prix qui continuent à augmenter comme le sucre, le cacao, le plastique recyclé ou le transport », a poursuivi Richard Panquiault, qui a parlé de situation « contrastée ».

De plus, le directeur général de l’Ilec insiste sur le fait que le conflit russo-ukrainien et le Covid ne sont pas l’alpha et l’oméga de ces hausses. D’après l’homme d’affaires, d’autres facteurs entrent en compte dans la flambée des prix en supermarché. Parmi eux, l’aspect climatique.

Richard Panquiault prend pour exemple le riz qui a connu une envolée de prix de 9,8 % sur un an à cause du réchauffement climatique. On a aussi le même constat pour les oranges qui verront prochainement leur coût au supermarché augmenter.

À lire Fabrication du pain dans une boulangerie industrielle : un reportage qui fait réagir

« Un tiers de l’inflation n’a pas été répercuté »

Cela étant, il y a tout de même de bonnes nouvelles. En effet, alors que les prix de certains produits continueront leur envolée, d’autres vont baisser. C’est notamment le cas de la volaille, du blé et des huiles végétales.

En outre, Richard Panquiault a tenu à expliquer que les supermarchés ne sont pas des « profiteurs de crise ». Pour lui, c’est « un faux débat et un mauvais procès ». Avant d’ajouter :

« Pour les entreprises que je représente, notre excédent brut d’exploitation, notre marge, est d’environ 5 % sur les cinq dernières années. C’est faible, inférieur à ce que dégagent les groupes à l’international, posant le problème de l’attractivité de la France. »

Et de conclure : « On a fait une enquête en interne auprès de nos adhérents. Sur 18 mois, ils ont augmenté leurs coûts de 2 milliards. Sur la même période, leurs revenus ont augmenté de 1,4 milliard. Un tiers de l’inflation n’a pas été répercuté. Les marges étaient faibles. »

Pour sa part, Emmanuel Macron pense le contraire. Le président de la République attend ainsi des efforts venant des industriels et des dirigeants de supermarché.

Reportages Photos est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :

Vous êtes sur la page : Accueil / Actualité / Supermarché : les industriels annoncent une très mauvaise nouvelle aux Français