Pension de réversion en 2024 : qui peut prétendre à cette aide financière ?

Avec l’entrée en vigueur de la réforme des retraites le 1er septembre 2023, le système des pensions de réversion a été repensé

© Pension de réversion en 2024 : qui peut prétendre à cette aide financière ?

Afficher le sommaire Masquer le sommaire

La pension de réversion est une aide financière dédiée aux veuves et veufs. Suite à la réforme des retraites, certaines modifications impactent le dispositif. La pension de réversion, notamment dans sa cumulation avec l’emploi et la retraite. D’après les chiffres de la DREES, 4.4 millions de personnes perçoivent une pension de réversion. Pour un montant brut mensuel moyen de 721€ en 2023. Tour d’horizon des évolutions attendues en 2024.

Nouvelles règles concernant la pension de réversion

Avec l’entrée en vigueur de la réforme des retraites le 1er septembre 2023. Le système des pensions de réversion a été repensé, et plusieurs changements sont prévus. À partir de 2025, le conjoint survivant d’un assuré affilié au régime de base. Percevra 70% de la pension de son défunt époux ou épouse. Tout comme ceux couverts par le régime complémentaire. Pour les pensions de la fonction publique, la pension de réversion sera égale à 50% du montant de la pension de retraite du fonctionnaire décédé.

Conditions d’éligibilité modifiées pour la pension de réversion

Dans le cadre des régimes de base et général, il n’y aura plus de plafond de ressources pour être éligible à la pension de réversion. Ainsi, à compter du 1er janvier 2025, le conjoint survivant pourra percevoir une pension de réversion s’il a au moins 62 ans. En outre, il est possible de bénéficier de deux pensions de réversion. Sous le régime général uniquement si l’on remplit certains critères définis par ledit régime. Tels qu’avoir moins de 55 ans et des revenus annuels inférieurs à 21 985,60€ pour une personne seule ou 31 176,95€ pour un couple ou ménage.

Il est important de noter que si vous étiez en couple avec la personne décédée sans être mariés, vous ne pourrez pas prétendre à la pension de réversion. De même, en tant que veuf ou veuve, vous perdez automatiquement votre pension de réversion en cas de remariage.

À lire Déclin cognitif: l’âge auquel vous devez arrêter impérativement de boire selon ce neurologue

Répartition de la pension entre ex-conjoints et conjoint actuel

Si la personne décédée avait été mariée plusieurs fois, la pension de réversion est versée aux ex-conjoints également, ainsi qu’au conjoint actuel. La pension de réversion est alors répartie proportionnellement en fonction de la durée de chaque mariage.

Exclusion de la réversion dans certains cas

Selon l’article L353-1-1 du Code de la Sécurité Sociale modifié par la loi du 28 décembre 2019. Le conjoint survivant n’a pas droit à la réversion s’il a été condamné pour la commission d’un crime ou d’un délit sur son conjoint décédé. Par ailleurs, la pension de réversion n’est versée que sous certaines conditions. De durée du mariage et de la qualité du lien matrimonial.

Le point sur les démarches à effectuer

Pour bénéficier de la réversion, il est nécessaire d’en faire la demande auprès de la caisse de retraite concernée. Les démarches varient selon les régimes et les situations individuelles. Il est donc vivement conseillé de se renseigner en amont sur les documents nécessaires. Et surtout les délais pour constituer votre dossier.

La réversion connaîtra des changements importants à partir de 2024 suite à la réforme des retraites. Si vous êtes veuve ou veuf, il est essentiel de vous informer sur les nouvelles règles en vigueur. Notamment en ce qui concerne les conditions spécifiques à remplir pour percevoir cette aide financière après le décès de votre conjoint. N’hésitez pas à consulter les sites officiels des organismes de retraite. Ou à solliciter leur assistance pour vous guider dans vos démarches.

Reportages Photos est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :

Vous êtes sur la page : Accueil / Actualités / Pension de réversion en 2024 : qui peut prétendre à cette aide financière ?