LEP, Livret A et LDDS pour 2024 : les nouveaux taux de rémunération des placements

Actuellement à 6%, le taux d'intérêt du Livret d'Épargne Populaire (LEP) devrait osciller entre 3% et 6% pour l'année 2024, avec une révision prévue le 1er février prochain.

Afficher le sommaire Masquer le sommaire

Le taux d’intérêt du LEP entre 3% et 6% pour l’année 2024

Cette modification intervient dans un contexte où l’inflation a subi un ralentissement en fin d’année 2023. Rappelons que le LEP est destiné aux épargnants aux revenus modestes, qui peuvent déposer jusqu’à 10 000 € sur ce type de compte.

En octobre dernier, le plafond de dépôt sur le LEP avait été relevé de 2 300 €. Avec cette mesure, un compte atteignant la limite maximale permettra de percevoir des intérêts annuels de 688,50 €, soit environ 57,40 € par mois.

Gel des taux d’intérêt du Livret A et du LDDS jusqu’en janvier 2025

De leur côté, les détenteurs de Livrets A et de Livrets de Développement Durable et Solidaire (LDDS) verront leurs taux d’intérêt maintenus à 3% jusqu’au 31 janvier 2025. François Villeroy de Galhau, gouverneur de la Banque de France, a confirmé cette information pour le Livret A lors d’une déclaration le 11 janvier dernier.

Selon lui, « c’est un taux de plus en plus intéressant puisque l’inflation va passer sous les 3% dans quelques mois et peut-être même avant la mi-2024. » Ainsi, pour un compte Livret A ayant atteint son plafond à 22 950 €, les intérêts annuels générés seront de 688,50 €, soit environ 57,40 € par mois.

À lire Suicides à la Banque de France : une enquête interne en cours

De leur côté, les détenteurs d’un LDDS avec un montant maximal de 12 000 € recevront des intérêts annuels de 360 €, soit 30 € par mois.

Les conséquences sur les épargnants français

Le gel des taux d’intérêt du Livret A et du LDDS ainsi que la possible diminution du taux d’intérêt du LEP auront forcément un impact sur les épargnants français. D’une part, l’argent déposé sur ces comptes sera moins rémunérateur, ce qui pourrait freiner certains ménages voulant mettre de l’argent de côté.

D’autre part, si l’on prend en considération le contexte économique marqué par un risque accru d’inflation, la valeur réelle de ces épargnes pourrait pâtir des potentielles modifications des taux d’intérêt.

Ainsi, l’évolution des taux d’intérêt sur ces produits d’épargne doit amener les épargnants français à réfléchir à d’autres solutions pour placer leur argent et protéger leur pouvoir d’achat face à l’inflation.

Quelles alternatives pour les épargnants en 2024 ?

Les épargnants pourraient se tourner vers d’autres formes de placements, notamment ceux qui présentent un profil de risque différent. À cet effet, l’assurance-vie en euros ou les plans d’épargne logement proches du terme sont des alternatives intéressantes.

À lire Impôt : attention à ces changements du barème kilométrique et leur impact à prévoir sur le calcul

Enfin, il est important de souligner qu’il ne s’agit pas encore de chiffres définitifs pour le taux d’intérêt du LEP en 2024. Les décisions annoncées quant au gel des taux du Livret A et du LDDS permettent toutefois de se faire une idée des tendances à venir sur le marché de l’épargne réglementée en France.

Dans tous les cas, il est essentiel que chaque épargnant se renseigne auprès de son conseiller bancaire et suive l’évolution des taux d’intérêt de ces produits d’épargne afin de prendre les meilleures décisions possibles pour la préservation de son patrimoine en 2024 et au-delà.

Reportages Photos est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :

Vous êtes sur la page : Accueil / Argent / LEP, Livret A et LDDS pour 2024 : les nouveaux taux de rémunération des placements