L’arnaque aux faux notaires fait rage en France, méfiez vous

Mis en lumière au début de 2024 suite à l'histoire d'une victime qui a failli se faire berner, le partage d'une escroquerie mettant en scène de faux notaires refait surface. Focus sur cette arnaque qui pourrait vous coûter gros.

Afficher le sommaire Masquer le sommaire

Une arnaque aux grosses sommes en héritage

Le 10 janvier 2024, un homme a bien failli tomber dans le piège tendu par des escrocs se faisant passer pour des notaires officiels.

Il avait en effet été contacté pour recevoir un héritage conséquent de 280 000 euros, censément provenant d’un contrat signé par ses parents auprès de l’assureur Swiss Life. Si le site web du soi-disant notaire était crédible, les sommes promises ont finalement alerté le contacté.

L’homme appelle le numéro mentionné dans la lettre reçue et entre ainsi en contact avec les fraudeurs. Ceux-ci lui demandent alors une série de documents et surtout 14 000 euros en avance pour payer les droits de succession. C’est ainsi que fonctionnent les escroqueries : si la victime paye ces prétendus droits, il est trop tard… les escrocs disparaissent et évidemment la somme supposée n’arrivera jamais sur leur compte.

Toujours contacter les compagnies d’assurances et autres organismes bancaires

Heureusement pour cette personne résidant à Rennes, elle décide finalement de contacter Swiss Life qui lui confirme qu’il n’y avait aucun contrat sous le nom de ses parents… et que c’était bel et bien une arnaque. Car, s’il y a effectivement un héritage en jeu, l’héritier doit pouvoir obtenir des informations détaillées sur les contrats d’assurance-vie concernés.

À lire Suicides à la Banque de France : une enquête interne en cours

Comment reconnaître de faux notaires ?

Pour éviter de tomber dans ce type d’escroquerie, il est important de rester vigilant et de savoir repérer les signaux d’alerte :

– Les sommes proposées sont souvent importantes et totalement inattendues ;
– Le notaire ne prend généralement pas directement contact avec vous pour un tel envoi, mais passe plutôt par un avocat ou un autre professionnel habilité ;
– Il faut toujours comparer les coordonnées du notaire indiquées dans la lettre (adresse, téléphone) avec celles présentes sur le site officiel de la Chambre des notaires.

Vérifier les coordonnées et exiger des documents officiels

N’hésitez pas à demander au prétendu notaire des documents officiels tels que son numéro SIRET ou encore un extrait Kbis récent. Reposez-vous également sur votre propre réseau de contacts : famille, amis, maître d’hôtel… Si personne ne connaît ce notaire, méfiez-vous ! Sans oublier de prendre rendez-vous avec lui pour rencontrer le professionnel en face-à-face.

H2>D’autres exemples d’arnaques

Cette technique d’usurpation d’identité est également répandue en France avec l’utilisation de faux mails, documents ou sites internet prétendant être des organismes officiels tels que la Direction générale des finances publiques (DGFiP), Pôle Emploi, la CAF, etc. Là encore, les escrocs exigent le versement d’une somme d’argent pour débloquer une allocation, un remboursement ou autres aides supposées.

À lire Impôt : attention à ces changements du barème kilométrique et leur impact à prévoir sur le calcul

Se protéger contre les arnaques

Pour prévenir ce type d’escroqueries, il est essentiel de :

– Rester vigilant quant aux communications électroniques et mailings ;
– Ne jamais communiquer ses coordonnées bancaires par téléphone ou par e-mail ;
– Faire preuve de discernement face à des offres trop belles pour être vraies.

Que faire en cas de doute ?

Si vous êtes contacté par un prétendu professionnel vous réclamant de l’argent, n’hésitez pas à prendre contact directement avec les compagnies d’assurances concernées ou les autres organismes bancaires. Ceux-ci seront en mesure de vous confirmer s’il s’agit d’une tentative d’escroquerie ou non.

Conclusion : méfiez-vous des faux notaires et restez vigilants !

Les arnaques aux faux notaires peuvent avoir des conséquences importantes sur les victimes qui se laissent berner. Pour éviter de tomber dans ce piège, il est primordial de vérifier les coordonnées des professionnels, exiger des documents officiels et se rapprocher des compagnies d’assurances et autres organismes bancaires lorsque vous êtes sollicité pour une somme d’argent importante. En restant vigilant et en appliquant ces conseils, vous pourrez éviter de faire partie des prochaines victimes de ce genre d’escroquerie.

Reportages Photos est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :

Vous êtes sur la page : Accueil / Argent / L’arnaque aux faux notaires fait rage en France, méfiez vous