Home / Actualités / Actualités photos / Born to work – le travail des enfants mineurs au Bangladesh par GMB Akash

Born to work – le travail des enfants mineurs au Bangladesh par GMB Akash

Des récompenses de jeunes photographes aux « Wolrd Press Photo », il atteint le sommet pour un photoreporter en 2009, en gagnant le titre de « Travel Photographer of the year ». Passé son curriculum vitae, on peut s`intéresser aux photos. Et là, forcément, on a l`embarras du choix.

 

Un clique sur la photo pour rejoindre la série.


Finalement, ce fût très rapide : « Born to work ». Ces photos prises dans différentes usines du pays, mets en lumière le fléau des enfants travailleurs au Bengladesh, et leur condition de travail. Le photographe souhaitait montrer la complexité de la situation : Les parents qui envoient leur petit garçon travailler dans une usine parce qu`ils sont pauvres, les enfants qui doivent travailler pour gagner de l`argent pour la famille, le patron de l`usine qui est poussé par les grandes entreprises à produire des vêtements pour moins cher et les client occidentaux qui achètent des vêtements bon marché.

 

Un clique sur la photo pour rejoindre la série.


En plus du côté clairement engagé de cette série, j`apprécie l`effort esthétique. Les matières, l`environnement, l`effort physique parfois, tout y est retranscrit avec justesse. Dans chaque photo, le décor est planté, mais l`enfant reste le principal sujet. Que ce soit en extérieur ou dans les usines, la composition est parfaite, les couleurs sont superbes et les attitudes ont un impact.

 

Un clique sur la photo pour rejoindre la série.


Deux points négatifs toutefois :

  • Certaines photos sont posées. C`est d`ailleurs les photos que j`apprécie le moins. Forcément, elles ont moins de spontanéité… Donc moins d`intérêt. Même si le côté esthétique reste indéniable, cela enlève un peu la notion de « dur travail » qu`il cherche à démontrer dans cette série.
  • Le photographe souhaitait montrer la complexité de la situation des enfants par rapport à leur environnement familial et les enjeux économiques. Tout cela, on ne le voit pas…

 

En résumé : une superbe série de photo, même si elle ne remplit, de mon point de vue, pas complètement l`objectif de son auteur.

 

Le portfolio de G.M.B Akash.

 

Dimitri Aline

A ne pas louper

Concours Salon de la Photo

A l’occasion de notre première participation au Salon de la Photo, nous organisons avec Nikonpassion ...

4 commentaire

  1. J’en profite pour dissuader les lecteurs d’acheter des jeans à l’aspect usé.
    Ceux-ci sont fait en utilisant la technique de sablage (projection de sable à haute pression). Celle-ci occasionne une maladie respiratoire, la silicose (fibrose pulmonaire), qui avait disparu au siècle dernier.

    Cette technique est interdite dans l’Union Européenne. La Turquie l’a interdite au printemps dernier, car ils avaient plusieurs dizaines de morts par an (la mort survient au bout de quelques années). Mais elle est encore très utilisée en Asie, notamment au Bangladesh.

    Il devient très difficile d’éviter les vêtements produits en Asie, mais vous pouvez/devez éviter les jeans à l’aspect usé.

  2. @ Oodini la maladie c’est pour les fabricants ou les utilisateurs ?

    @ Reportagesphotos, je partage votre avis, il manque les enfants chez leurs parents, à l’école (si école il y a) etc etc mais les images sont assez marquantes pour interpeller le public.
    Comme toujours, merci 😉

  3. @Pieter je pense que Oodini parle des fabricants. Les utilisateurs comme d’hab on est préservé 🙂

    Merci pour ces commentaires en tout cas !

  4. Slt Pieter, merci pour le : Comme toujours, merci ;)….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.