Home / Actualités / Actualités photos / Enduro du Jura !!, une série d`Olivier Comment

Enduro du Jura !!, une série d`Olivier Comment

Les 15 & 16 mai dernier, la deuxième édition de l`Enduro du Jura a posé ses quartiers dans le Jura Suisse. Cette manifestation a toute son importance sur le territoire suisse compte tenu que la première édition qui s`est déroulée l`année passée voyait le retour de ce sport en Suisse depuis…25 ans. En effet, les différentes législations ne permettaient pas de mettre sur pied une telle activité. Néanmoins avec le concours d`une bande de passionnés ainsi que de la place d`armes de Bure, l`enduro en Suisse était à nouveau présent.

 

C`était également l`occasion pour l`ensemble des pilotes du championnat de participer à une manche du championnat en Suisse, compte tenu du fait que, traditionnellement, elles sont jumelées avec le championnat français.

 

2 jours durant lesquels, les meilleurs pilotes suisses appelés « les inters » ont eu la chance de pouvoir se mesurer à deux pilotes du championnat du monde venus spécialement pour participer à cet événement. Eero Remes (finlandais), pilote officiel KTM et Benoît Fortunato (français), pilote officiel Husaberg.

 

Traditionnellement, les pilotes arrivent quelques jours avant la course dans le but de repérer, à pied, les spéciales chronométrées qui, en règle générale, déterminent le vainqueur. Ces reconnaissances doivent permettrent aux pilotes d`identifier les pièges et obstacles et si possible, d`enregistrer le parcours afin de mémoriser les trajectoires qui permettront de gagner quelques centièmes de seconde.

 

…sauf Eero Remes qui arrive gentiment le samedi matin sur le paddock, sans aucune reconnaissance et qui se lancera dans les spéciales « à vue ». Bilan du samedi et du dimanche : victoire pour lui ! C`est dans ces conditions que le professionnalisme prend le dessus à l`amateurisme ou au semi professionnalisme.

 

Cette année à nouveau, les organisateurs avaient préparé 2 spéciales dites « banderolées » et pictées dans les champs ainsi qu`une spéciales dites X-trème dans laquelle des obstacles tels que troncs d`arbre, pneus de camion, remorque de tracteur, devaient rendre la vie des pilotes un peu plus difficile. Ce fut le cas pour la majorité des pilotes de la course, un peu moins pour les «inters » et les deux pilotes mondiaux.

 

La journée du dimanche qui s`est déroulée au sec mais avec des spéciales encore détrempées permises aux spectateurs de voir évoluer les meilleurs pilotes suisses et faire armes égales avec les deux pilotes mondiaux, la victoire devant se jouer à la fin de journée avec des temps très serrés.

 

La journée ensoleillée du dimanche, propice pour assécher les spéciales et favoriser le grip des pneus fut également de toute beauté avec un Eero Remes d`un style majestueux et d`une efficacité redoutable. Sa KTM usine lui permettant de terminer à nouveau premier dans sa catégorie.

 

Cette deuxième édition se termina sans encombre ni blessé, certes avec la suprématie d`un pilote finlandais mais qui laisse envisager un championnat suisse très serré et des pilotes suisses qui se placent déjà admirablement dans les manches du championnat d`Europe et certaines manches du mondial.

 

Si cette discipline reste encore peu connue pour vous, je vous conseille vivement de prendre connaissance du calendrier du championnat de France par exemple et de vous rendre sur une des courses. Vous y trouverez une ambiance hors du commun et un spectacle impressionnant.

 

Olivier Comment

 

(Un clic à gauche dans la boite actions à gauche pour découvrir les photos).

A ne pas louper

Concours Salon de la Photo

A l’occasion de notre première participation au Salon de la Photo, nous organisons avec Nikonpassion ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.