Home / Actualités / Actualités photos / Foire aux bons plans chez ReportagesPhotos.fr ce week-end

Foire aux bons plans chez ReportagesPhotos.fr ce week-end

Pour commencer cette série de bons plans, nous vous présentons un serveur de fichier NAS qui va vous permettre de partager et stocker vos photos en toute sécurité grâce à la technologie RAID 1 qui permet de dupliquer automatiquement vos photos (même si un disque tombe en panne, il reste le deuxième pour récupérer vos photos).

 

 

Il s`agit du NAS D-Link DNS-323 livré avec 2 disques durs Samsung Spinpoint F2 Ecogreen de 1.5 To chacun. Il est proposé en quantité limitée au prix de 249,90 € chez Matériel.net. A découvrir ici.

 

 

Toujours chez Matériel.net nous vous présentons l`écran LCD LG W2220P-BF proposé aux alentours de 200 €. Pour ce prix vous aurez une dalle IPS de 22 pouces d`une résolution 16/10 de 1680*1050 (plus adapté à la photo que les dalles TN). Une réactivité intéressante de 6ms, des angles de visions de 178°, une connectique complète (HDMI, VGA, DVI) et pour finir un pied « pivot » qui permet de passer en mode paysage et portait facilement. A découvrir ici.

L`écran a été testé chez Les Numériques et a reçu 5 étoiles, le test est à découvrir sur le site des numériques.

 

De plus pour fêter ses 10 ans le site Matériel.net propose 10 % de remise sur les trépieds et sac photo. A découvrir sur cette page.

 

 

D`autres bons plans :

  • A l`occasion de la fête des mères Yellow Korner offre 15 € pour toute commande supérieure à 100 € avec le code PHOTOMAI (offre valable jusqu`au 25 mai 2010). A découvrir ici.
  • Une poignée photo pour maintenir notre appareil avec une grande liberté de mouvement pour 12 € chez trekking.fr. A découvrir ici.
  • Un sac à dos photo Lowepro – SlingShot 200 AW – chez Amazon pour 56,04 € avec frais de port gratuit. A découvrir ici.
  • Des entrées gratuites pour le salon de la photo 2010. A découvrir ici.
  • Une remise de 40 euros pour l`achat d`un trépied  Manfrotto 190xprob. A découvrir ici.

A ne pas louper

Concours Salon de la Photo

A l’occasion de notre première participation au Salon de la Photo, nous organisons avec Nikonpassion ...

4 commentaire

  1. L`écran est pas mal… Mais même si il gère plutôt bien la couleur (même si il se situe au dessous des 95% du sRVB)… il aurait mérité un gammut plus large pour intégrer au moins une bonne partie du profil AdobeRVB. Car en matière de retouche photo, on ne peut pas vraiment bosser en sRVB.
    La colorimétrie est peut-être pas mal mais pas pour du travail photo. En tant que graphiste 2 choses me perturbe : le gammut restrictif et la profondeur (on reste sur du 8bits). 

    A ce prix là que demander de plus ? C`est vrai. Un très bon écran pour ce prix là.
    Mais pour un photographe ou un graphiste (pire pour un graphiste car l`écran doit EN PLUS gérer les profils CMJN) il vaudra mieux investir plus cher quand même pour avoir au moins un spectre plus large (comme le vieux dell 22` qui gère 96% de l`AdobeRVB) 🙂

  2. Un bon écran pour débuter cependant 🙂

  3. @Milk : je ne suis pas complètement d`accord avec toi. A moins de payer une fortune le tirage, il est difficile de trouver des labos qui peuvent rendre sur un tirage tout l`espace colorimétrique AdobeRVB. La majorité exigent du sRVB.

    Il est parfois préférable de travailler en sRVB (surtout si l`on sait que l`on ne va pas mettre une grosse somme dans le tirage) car on aura un tirage semblable à ce que l`on voit sur l`écran.

     

    Après, si tu as des infos contradictoires, n`hésite surtout pas à nous en faire part. Je serai très preneur ! ;))))

  4. En fait ce type d`écran est très bien pour commencer.

    Mais il pose plusieurs problèmes. A ce tarif ils n`incluent pas 100% du gammut sRVB. Une retouche sur un tel écran risque de détérioré une image par le simple fait que l`utilisateur n`a pas toutes les infos chromatiques à l`écran.
    On finira par avoir une image avec des dégradés hachés, des contrastes bruités, et j`en passe.
    Certes beaucoup d`imprimeurs photo et photobook sortent des impressions depuis des JPG en sRVB.
    Ce qu`il faut voir, c`est qu`une image travailler en RVB (trichromie luminescente) va être convertie en CMJN (quadrichromie pigmentaire) pour être imprimée sur une imprimante 4 couleurs (CMJN) calibré en sRVB, donc 3couleurs. Cette seule manipulation est très destructive pour une image. Encore plus si on imprime depuis un JPG.
    En outre beaucoup de photographes, studios photo, tireurs photo et même certains imprimeurs de livres, impriment via un profil adobeRVB (aRVB) ou encore mieux… disposent du profil ICC de l`imprimante (voir du papier mais c`est une autre histoire).
    Alors dans ce cas pourquoi un écran aRVB (adobeRvb donc) ou wide aRVB ? Parce son gammut est plus large. Nous avons plus de couleurs, plus de finesses dans les dégradés, plus de détails dans les nuances… Il est préférable de retoucher une image à partir d`un aRVB et ensuite de la convertir en sRVB, de cette manière le fichier imprimable sera moins détérioré chromatiquement.
    Quand à une impression magazine, ou pour une exposition sur du dibon ou une plaque alu ; ou dans ce cas il faut retravailler l`image couche par couche (couche rouge, couche verte, couche bleue), le sRVB est trop peu qualitatif et bon nombre de prestataire ne pourront pas imprimer les photos correctement.
    A titre d`info, pour ma parution dans le Nikon World Mag, les images exigées étaient un tiff 16bits aRVB…
    Lorsque je m`occupais de la direction artistique d`un magazine de snowboard… c`était là aussi des tiffs hautes definitions, aRVB ou wide aRVB, 16bits.
    Comme il est plus facile de recadrer une image plus grande, il est plus indispensable de bénéficier du gammut le plus large pour pouvoir travailler sur tout supports.
    Je ne parle pas encore des écrans 10, 12, 14 ou 16bits… Peut-être plus tard.
    Il suffit aussi de voir le manuel de vos appareils photo. Le sRVB est bel et bien dédié à la visualisation OU à l`impression directe et est déconseillé en cas de retouches. Il est préférable de passer en aRVB.
    Dans le cas de Nikon par exemple, ils ont un gammut qui équivaut à un Wide Adobe RVB… pourquoi se priver de tout ces détails, cette finesse, ce rendu avec un écran de moins bonne qualité ? (je ne parle toujours pas de la profondeurs en bits).
    Retoucher une image en sRVB reviens ni plus ni moins qu`à enregistrer plusieurs fois un même JPG avec taux de compression. Des artefacts peuvent apparetre. Et surtout l`image n`est ni fidèle au modèle créer par le DSLr, ni par votre mémoire visuelle
    Pour revenir à ta phrase « on aura un tirage semblable à ce que l`on voit sur l`écran ».
    C`est vrai et c`est faux. Nous avons bien le même gammut. Mais… l`écran n`affichera peut-être pas 100% du sRVB. Quand à l`impression elle ne peut-être fidèle… QUE si l`écran est calibré en fonction de l`imprimante et l`imprimante en fonction de l`écran… A moins d`imprimer à la maison ou de récupérer le profil ICC de l`imprimeur, ce sera donc impossible (le profil sRVB n`étant pas un profil d`impression il est converti pour se rapporcher au mieux de l`original). C`est donc une utopie malheureusement.

    On peut ajouter aussi la gestion des Points noir et Point blancs des écrans. Sur les écrans entrée de gamme on nous parle de beaucoup de choses… mais souvent le noir a une teinte bleutée ou rougeâtre et le blanc est grisé, ou jaunâtre…
    Les écrans Apple par exemple, malgrès leur prix, tirent sur le bleu (même après un calibrage).
    On peut le calibré !? Oui… mais… plus l`écran est bien réglé d`usine plus le calibrage sera lui aussi précis et fidèle, et restituera parfaitement le rendu des couleurs, des détails, etc…
    Bref, en tant que graphiste professionnel, je n`imprime pas en sRVB, je n`utilise pas d`écran sRVB pour travailler, et je calibre imprimante, écran, et appareil photo.
    Est-ce un mauvais écran pour autant ?
    Certainement pas ! C`est un bon écran… mais il faut savoir aussi replacer son usage. Il convient au débutant, ou au passionné peu fortuné qui a absolument besoin d`un écran. Je pense que pour une utilisation standard il est cependant au poil 🙂 Je regrette par contre l`absence d`un hub usb.
    Mais un graphiste, ou un photographe qui exige un rendu fidèle de son parc graphique et photographe investira plus cher, plus durable, plus pro.
    Et des fois il n`y a pas une très grosse différence de prix entre les bons modèles « débutant » et les premiers prix « pros »…
    Moi qui cherche justement un nouvel écran. Mon choix est fait.

    (prochain tips ? Calibrage matériel ou virtuel ? Les bits en APN et écran ? Colorimétrie virtuelle et réelle ? … et d`autres… je vais préparer ça tiens 🙂 )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.