Crédit immobilier : la baisse des taux va-t-elle perdurer au printemps ?

En 2023, la production de crédit immobilier a chuté de près de 42%, mais la baisse a ralenti vers la fin de l'année.

© Crédit immobilier : la baisse des taux va-t-elle perdurer au printemps ?

Afficher le sommaire Masquer le sommaire

La production de crédit immobilier en baisse en 2023

Selon les données publiées jeudi par , qui se base sur un large portefeuille de transactions immobilières, le taux d’intérêt moyen pour les prêts accordés par les banques en décembre était de 4,24%. En novembre, il était déjà à 4,22% et les estimations initiales pour janvier se situent à 4,23%.

Une reprise progressive au début de l’année

Le début de l’année devrait être lent, mais pourrait s’accélérer dès le printemps, explique Michel Mouillart, responsable de l’Observatoire du Crédit Logement-CSA. Cette légère hausse est encouragée par plusieurs facteurs économiques et sociaux dans le pays, notamment une meilleure confiance des ménages et des entreprises dans l’économie française, ainsi que la perspective d’une inflation modérée et d’une croissance soutenue.

Les banques françaises ont donc tout intérêt à adopter une stratégie prudente et diversifiée en matière de crédit immobilier, en proposant notamment des taux attractifs et en accompagnant leurs clients dans leur projet de financement.

Des taux d’intérêt encore attractifs malgré la baisse

Malgré la baisse de la production de crédit immobilier, les taux d’intérêt restent encore attractifs pour les emprunteurs. En effet, une étude récente montre que le taux moyen des crédits immobiliers s’établit autour de 4,23%, un niveau qui reste relativement bas comparé aux années précédentes et qui peut encourager les ménages à se lancer dans des projets immobiliers.

À lire Immobilier : les meilleurs conseils pour bien investir avant 35 ans

Un contexte favorable pour les primo-accédants

Ce climat de baisse des taux devrait également profiter aux primo-accédants, qui représentent près de 50% des emprunteurs selon Michel Mouillart. En effet, les banques sont désormais plus enclines à soutenir ce type de clientèle, souvent considérée comme moins solvable, grâce à des conditions de financement plus avantageuses. De plus, les dispositifs gouvernementaux mis en place depuis quelques années, tels que le prêt à taux zéro et la loi Pinel, ont permis de faciliter l’accès au crédit immobilier pour ces profils d’emprunteurs.

Les enjeux futurs du marché immobilier français

Au-delà de la baisse des taux de crédit immobilier, d’autres éléments influencent le marché immobilier français. Parmi eux, on compte notamment :

1. Une meilleure transparence et un encadrement renforcé du secteur : Les pouvoirs publics ont pris plusieurs mesures pour assurer la protection des consommateurs et favoriser la fluidité du marché. Par exemple, la loi Alur encadre désormais les loyers dans certaines zones tendues, tandis que la loi ELAN prévoit de nouvelles normes pour la construction et la rénovation des logements.

2. Un enjeu écologique majeur : Les logements éco-énergétiques sont de plus en plus prisés par les consommateurs, qui recherchent des solutions durables pour leur habitat. Les banques ont donc intérêt à développer des offres de crédit immobilier dédiées aux projets de construction ou de rénovation éco-responsable, afin de répondre à cette demande grandissante.

Des perspectives encourageantes pour 2024

La baisse des taux devrait ainsi continuer au printemps, et s’accompagner d’un regain d’activité sur le marché immobilier français. Toutefois, Michel Mouillart note que « rien n’est encore joué » et que l’évolution future du marché dépendra en partie de facteurs externes, comme la politique monétaire de la Banque centrale européenne. Néanmoins, les indicateurs économiques actuels et les perspectives d’amélioration du climat conjoncturel laissent entrevoir une année 2024 favorable en termes de crédit immobilier et de dynamisme du marché.

À lire LEP : la baisse du taux va-t-elle impacter l’attractivité de ce placement phare des Français?

Reportages Photos est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :

Vous êtes sur la page : Accueil / Immobilier / Crédit immobilier : la baisse des taux va-t-elle perdurer au printemps ?