Immobilier : les meilleurs conseils pour bien investir avant 35 ans

De nos jours, accéder à la propriété devient de plus en plus difficile pour les jeunes de moins de 35 ans, notamment à cause de l'augmentation des prix dans l'immobilier.

© Immobilier : les meilleurs conseils pour bien investir avant 35 ans

Afficher le sommaire Masquer le sommaire

Débuter son parcours d’investisseur dès le plus jeune âge

Il est donc essentiel de commencer à épargner régulièrement dès que possible afin de se constituer un capital suffisant pour investir. En effet, une bonne capacité d’épargne permettra aux primo-accédants de présenter un dossier solide lorsqu’ils souhaitent acquérir leur résidence principale.

Les experts recommandent de disposer d’un apport personnel compris entre 20 % et 30 % du montant total de la transaction. Or, avec la hausse des taux d’intérêt, les montants empruntés sont également inférieurs à ce qu’ils étaient par le passé. Ainsi, un foyer capable de rembourser environ 1 270 € par mois ne pourrait emprunter que 300 000 € en moyenne.

Opter pour l’investissement locatif avant l’achat de sa résidence principale

Pour un jeune professionnel souhaitant se lancer dans l’immobilier, l’investissement locatif peut représenter une solution d’épargne intéressante avant même l’achat de sa résidence principale. En effet, si le prix de cette dernière ne permet pas un financement par crédit, les revenus générés par la location d’un bien immobilier peuvent aider à constituer un apport personnel plus conséquent.

Néanmoins, il est important de souligner que les contraintes réglementaires relatives à la rénovation énergétique des logements incitent fortement les propriétaires à réaliser des travaux de rénovation potentiellement coûteux. Par ailleurs, si vous êtes un jeune professionnel n’ayant pas le temps ou les compétences nécessaires pour gérer une propriété en location, il peut être judicieux de se tourner vers des solutions alternatives.

À lire Crédit immobilier : la baisse des taux va-t-elle perdurer au printemps ?

Miser sur les dispositifs d’investissement immobilier collectif

Au lieu d’acheter directement un appartement destiné à la location, il peut être intéressant d’envisager l’acquisition de parts dans des fonds investis dans l’immobilier, tels que les sociétés d’investissement immobilier cotées (REIT) ou les sociétés civiles de placement immobilier (SCPI).

Ces produits d’investissement permettent aux jeunes épargnants de diversifier leur portefeuille tout en bénéficiant d’un rendement attractif et d’une gestion simplifiée. Les SCPI, par exemple, sont investies à 100 % dans des actifs immobiliers et offrent des frais de gestion autour de 3 %. Les organismes de placement collectif en immobilier (OPCI), quant à eux, proposent une allocation mixte entre actifs immobiliers et financiers, avec une plus grande liquidité.

Par ailleurs, certaines structures complexes, comme les sociétés civiles éligibles au titre d’unités de compte dans les contrats d’assurance-vie et de capitalisation, peuvent répondre aux besoins des investisseurs plus avertis.

Profiter des avantages fiscaux avantageux pour les jeunes épargnants

Si vous êtes un jeune épargnant, il est recommandé d’ouvrir un contrat d’assurance-vie le plus tôt possible afin de bénéficier de l’exonération fiscale sur les plus-values après huit ans. De la même manière, si vous achetez un bien immobilier en direct, être âgé de moins de 35 ans au moment de la transaction vous permettra de profiter de taux d’assurance emprunteur plus compétitifs.

Pour déterminer le montant raisonnable à investir dans ces produits, il convient de prendre en compte votre situation patrimoniale personnelle, votre horizon d’investissement et votre appétit pour les risques spécifiques liés aux placements immobiliers. Pour obtenir davantage d’informations sur ces dispositifs et leur réglementation, il est conseillé de consulter la documentation réglementaire des différents produits proposés.

À lire LEP : la baisse du taux va-t-elle impacter l’attractivité de ce placement phare des Français?

En résumé, investir dans l’immobilier avant l’âge de 35 ans est un objectif réalisable pour peu que l’on sache comment diversifier ses placements et opter pour des solutions adaptées à sa situation et ses connaissances en matière d’épargne et d’investissement. Agir tôt et avec stratégie permettra ainsi de se constituer un patrimoine solide pour faire face aux défis financiers de l’avenir.

Reportages Photos est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :

Vous êtes sur la page : Accueil / Immobilier / Immobilier : les meilleurs conseils pour bien investir avant 35 ans