Home / Actualités / Actualités photos / Japon : Tsunami et Séisme en images

Japon : Tsunami et Séisme en images

Il est difficile de passer à côté de l’information du jour : un violent séisme accompagné d’un tsunami se sont abattus sur le Japon. Toute la rédaction soutient le peuple japonais qui vit un drame national en ce moment même.

 

Afin de se rendre compte des dégâts, nous vous proposons de découvrir les premières images réalisées par Reuters et mis à disposition du site de Paris Match.

 

Lien vers la galerie : Séisme et Tsunami au Japon

 

Crédits Photo : Reuters

 

 

 

MAJ le 11/03/2011 : Un autre site Boston.com remonte aussi des photos de l’évènement, toujours de la même source.

Lien vers la galerie : Massive earthquake hits Japan

 

MAJ le 14/03/2011 : Toujours sur le site Boston.com, une série de photo au coeur des secours.

Lien vers la galerie : Japan : earthquake aftermath

A ne pas louper

Concours Salon de la Photo

A l’occasion de notre première participation au Salon de la Photo, nous organisons avec Nikonpassion ...

8 commentaire

  1. Mise à jour : nouvelle galerie disponible sur le site Boston.com

  2. Je me trouvais à Christchurch pendant le séisme de magnitude 6.3 et ce fut déjà éprouvant. Je n’ose pas imaginer un tremblement de terre comme celui du Japon, j’en ai les frissons d’ici… Surtout que ce genre de catastrophe survient à n’importe quel moment sans signe avant coureur, et qu’avec une telle ampleur, il est quasiment impossible de se mettre à l’abris! Ils ont toute ma sympathie.

  3. C’est affreux … on est de tout cœur avec eux !

    Et le pire est peut être à venir :
    http://www.20minutes.fr/article/685980/monde-japon-menace-nucleaire-inquiete-pays

  4. Bonvalet Dominique

    Un séisme d’une amplitude supérieure à ce que les scientifiques avaient pû imaginer mais malheureusement la science progresse mais n’est pas maître des failles de la terre.

    Le plus fragile reste à venir, la reconstruction, les épidémies, les radiations….

    La population l’état pshycologique et physique comment  se reconstruire après avoir vécu une telle catastrophe ?

  5. Une nouveau lien vers le site Boston.com a été ajouté.

  6. Faut-il vraiment craindre un nouveau Tchernobyl ?

     

    Marc Saint-Aroman, Réseau «Sortir du Nucléaire». Hélas oui. Il s’agit d’un accident nucléaire majeur d’une gravité comparable à celle de l’accident de Three Mile Island et de celui de Tchernobyl, il y a tout juste 25 ans. Les éléments dont on dispose autorisent la comparaison. Compte tenu de l’explosion d’hydrogène, de la destruction du bâtiment du réacteur n° 1, compte tenu aussi des taux de radioactivité relevés équivalant à 400 fois le niveau autorisé pour le public, on sait qu’on se trouve au minimum au niveau 6 sur l’échelle INES de risque nucléaire.

     

    Les conditions sont réunies pour une fusion du cœur, selon « Sortir du nucléaire » ?

     

    Oui, d’autant plus que ce réacteur fonctionne au Mox, un combustible extrêmement dangereux à base de plutonium, qui entre plus facilement en fusion que les combustibles classiques. La toxicité de ce radioélément est redoutable : il suffit d’en inhaler une particule pour développer un cancer du poumon. Il ne faut pas oublier que 58 réacteurs nucléaires français fonctionnent avec du Mox, par exemple sur les sites de Gravelines, Dampierre, Blayais, Tricastin, Chinon et Saint Laurent.

     

    http://www.ladepeche.fr/article/2011/03/14/1034479-Japon-L-angoisse-et-le-chaos.html

  7. ce qui est un peu triste, c est que l humain a tendance a s inquiéter

    qd il pressent un danger pas qd il était encore temps pour tenter de changer…
    mais la on sort du « cadre » de la photo…
    : )
  8. De tout cœur avec ce peuple, ces gens.. La photo est avant tout une histoire d’Hommes.. et ici il y a des Hommes et une histoire.. aussi triste soit-elle.

    Courage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.