Suppression Malus Agirc-Arrco : une chance et un impact pour votre retraite complémentaire

La pénalité Agirc-Arrco n'est plus ! En effet, avec la mise en œuvre de la réforme des retraites, le système de bonus-malus Agirc-Arrco, qui visait à inciter les assurés du secteur privé à retarder leur départ en retraite, n'était plus nécessaire.

Afficher le sommaire Masquer le sommaire

Avec la réforme des retraites, le dispositif bonus-malus Agirc-Arrco disparaît

Parmi les retraités directement concernés par la suppression de la pénalité Agirc-Arrco figurent ceux qui ont pris leur retraite cet automne.

Ainsi, pour les personnes dont la retraite a pris effet avant le 1er décembre 2023, la pénalité sera supprimée.

Augmentation de l’âge légal de départ à la retraite et fin de la pénalité Agirc-Arrco

En lien avec l’augmentation de l’âge légal de départ à la retraite, les partenaires sociaux ont décidé de supprimer la pénalité. Pour les assurés dont la retraite prend effet à compter du 1er décembre 2023.

En effet, pour les assurés dont la retraite prend effet avant le 1er décembre 2023, elle sera supprimée à partir du 1er avril 2024, comme indiqué sur le site de l’Agirc-Arrco. Quant aux assurés qui ont déjà été pénalisés par la pénalité, ils devront attendre le printemps 2024.

Quel impact pour votre retraite complémentaire ?

Selon le montant de vos revenus de retraite complémentaire, la suppression de la pénalité Agirc-Arrco peut être significative.

D’après les informations rapportées par le magazine Capital, un individu percevant une pension mensuelle de 1400 € recevra 42 € supplémentaires par mois.

À lire Retraite Agirc-Arrco : cette démarche est essentielle pour conserver vos droits

Et ceux grâce à la suppression de la pénalité Agirc-Arrco. Un salarié né en 1963, ayant été rémunéré au smic durant toute sa carrière et ayant travaillé jusqu’à l’âge de 64 ans, perdra près de 27 € par mois.

Bénéfice du bonus Agirc-Arrco même après la disparition du système

Certains anciens employés du secteur privé continueront de bénéficier du bonus Agirc-Arrco, malgré la disparition du dispositif. Sont concernés notamment les retraités qui ont retardé leur départ à la retraite de quelques années afin d’éviter les pénalités.

Suppression progressive du coefficient majorant

En ce qui concerne le coefficient majorant, il sera supprimé pour les assurés nés à partir du 1er septembre 1961. Et dont la retraite de base prend effet à compter du 1er décembre 2023, comme appris sur le site de l’organisation.

Conclusion : une opportunité à saisir pour améliorer votre retraite complémentaire

En effet, la fin du malus Agirc-Arrco est une bonne nouvelle pour de nombreux futurs retraités. Dont la pension de retraite complémentaire pourrait être sensiblement améliorée. Il convient toutefois de rester attentif aux modalités d’application et aux conditions d’éligibilité des différentes mesures prévues. Les partenaires sociaux et les pouvoirs publics devront veiller à garantir l’équilibre financier des régimes de retraite complémentaire. Et en assurant un niveau de pension satisfaisant pour les assurés concernés.

Reportages Photos est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :

Vous êtes sur la page : Accueil / Social / Suppression Malus Agirc-Arrco : une chance et un impact pour votre retraite complémentaire