Retraites, pension de réversion et CSG : les changements majeurs en 2024 à ne pas louper

L'année 2024 s'annonce riche en changements pour les retraités. La principale nouveauté attendue concerne la hausse des pensions de base, qui sera de 5,3% à partir du 1er janvier.

Afficher le sommaire Masquer le sommaire

Une hausse des pensions de base annoncée pour 2024

Les travailleurs indépendants affiliés à la Cipav verront quant à eux leurs pensions augmenter de 4,3%.

Les régimes complémentaires également concernés

Suite à un accord signé en octobre 2023, une revalorisation des pensions complémentaires de 4,9% a eu lieu le 1er novembre 2023. Toutefois, l’augmentation convenue sera inférieure de 0,4 % par rapport à l’inflation pour les trois prochaines années.

Cette progression moyenne de 50 € bruts par mois, touchant 1,7 million de retraités, a commencé cet automne pour 650 000 personnes. Les autres bénéficiaires verront également leur situation ajustée au cours de l’année 2024, avec effet rétroactif au 1er septembre.

La prise en compte des minimas sociaux

Les minima sociaux n’échappent pas à ces modifications. Premièrement, l’allocation de solidarité aux personnes âgées (ASPA) connaît elle aussi une hausse de 5,3%, portant son montant mensuel à 1 012,02 €à compter du 1er janvier. De même, l’allocation veuvage bénéficie d’une augmentation de 5,3 %, portant son montant maximal à 697,82 € par mois.

À lire Obésité et Covid-19 : les enjeux dangereux d’une comorbidité

Les nouveautés concernant la pension de réversion

Le versement de la pension de réversion du régime général est également impacté en 2024. Le seuil annuel de revenu pour en bénéficier a été rehaussé, atteignant désormais 24 232 € pour un conjoint survivant vivant seul. Par ailleurs, le montant minimal de cette pension est fixé à 324,79 € par mois pour une durée de cotisation d’au moins quinze ans pour le conjoint décédé.

Des modifications quant aux seuils d’exonération ou de taux réduit de la CSG

L’augmentation des seuils d’exemption et des tranches du taux de la CSG est également de mise en 2024. Ainsi, plusieurs cas concrets permettent d’illustrer les nouvelles limites d’exonération de la CSG :

Cas d’une personne seule :

– Un contribuable célibataire dont le Revenu Fiscal de Référence (RFR) est inférieur à 12 230 € sera exempté de CSG;
– Si son RFR se situe entre 12 231 € et 15 988 €, le taux de CSG applicable sera de 3,8% ;
– Pour un RFR compris entre 15 989 € et 24 812 €, le taux de CSG sera de 6,6% ;
– Au-delà d’un RFR de 24 812 €, le taux de CSG atteindra 8,3%.

Cas d’un couple :

– Pour un couple dont le RFR combiné est inférieur à 18 760 €, la CSG ne s’appliquera pas ;
– Si le RFR du couple varie entre 18 761 € et 24 525 €, le taux de CSG sera de 3,8% ;
– Pour un RFR compris entre 24 526 € et 38 059 €, le taux de CSG passera à 6,6% ;
– Au-delà d’un RFR de 38 059 €, le taux de la CSG sera fixé à 8,3%.

En somme, l’année 2024 devrait être marquée par une série de transformations significatives pour les retraités. Entre les hausses des pensions de base, des régimes complémentaires, des minimas sociaux et de la pension de réversion, ainsi que les ajustements concernant la CSG, les retraités devront s’adapter à ce nouvel environnement économique et financier.

À lire AAH : voici comment la Prime de partage de valeur va impacter le montant de votre allocation

Reportages Photos est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :

Vous êtes sur la page : Accueil / Social / Retraites, pension de réversion et CSG : les changements majeurs en 2024 à ne pas louper