Retraite anticipée en France : les 3 conditions obligatoires pour valider vos trimestres en 2024

En France, l'âge légal de départ à la retraite est fixé à 62 ans, sous réserve d'avoir cotisé un certain nombre de trimestres.

Afficher le sommaire Masquer le sommaire

Les critères d’ouverture des droits à la retraite en France

Le système de retraite prend également en compte l’année de naissance de l’assuré et le nombre de trimestres validés.

Ainsi, les conditions pour bénéficier d’une pension complète varient en fonction de ces paramètres.

Les assurés ayant acquis un nombre suffisant de trimestres selon leur année de naissance

Pour chaque année de naissance, il existe un seuil de trimestres acquis permettant de bénéficier d’une retraite à taux plein.

Assurés nés en 1956 ou 1957

Ces assurés peuvent partir à la retraite dès 62 ans s’ils ont acquis 166 trimestres.

À lire Obésité et Covid-19 : les enjeux dangereux d’une comorbidité

Assurés nés entre 1958 et 1960

Ceux-ci doivent avoir validé 167 trimestres pour prétendre à une retraite à taux plein dès l’âge de 62 ans.

Assurés nés entre janvier et août 1961

Ils devront justifier de 168 trimestres pour avoir droit à une pension complète dès 62 ans.

Assurés nés entre septembre et décembre 1961

Le seuil est de 169 trimestres pour partir à la retraite à 62 ans et 3 mois avec une pension complète.

Assurés nés en 1962

Ils devront totaliser 169 trimestres et attendre l’âge de 62 ans et 6 mois pour bénéficier d’une retraite à taux plein.

Assurés nés en 1963

Ces assurés doivent atteindre l’âge de 62 ans et 9 mois et avoir validé 170 trimestres pour prétendre à une retraite complète.

À lire AAH : voici comment la Prime de partage de valeur va impacter le montant de votre allocation

Assurés nés en 1964

Avec 171 trimestres validés, ils peuvent partir à la retraite à l’âge de 63 ans au taux plein.

Assurés nés à partir de janvier 1965

Diverses conditions s’appliquent en fonction des années : certains devront avoir validé 172 trimestres et attendre jusqu’à l’âge de 64 ans pour bénéficier du taux plein.

Les montants à gagner en 2024 pour valider ses trimestres

En 2024, les montants nécessaires pour valider un certain nombre de trimestres seront revus à la hausse en comparaison à ceux pratiqués en 2023. Voici les nouveaux seuils à atteindre :

Pour valider deux trimestres de retraite, il faudra gagner 3 495 € brut, contre 3 381 € en 2023.

Pour valider trois trimestres de retraite, un revenu de 5 242,50 € brut sera nécessaire, contre 5 071,50 € en 2023.

Enfin, pour valider quatre trimestres, il faudra percevoir 6 990 € brut, contre 6 762 € en 2023.

Une validation de trimestres plus difficile en 2024

Ces nouvelles conditions rendent la validation des trimestres plus difficile à partir de 2024.

Pour espérer bénéficier d’une retraite à taux plein dès l’âge légal, les futurs retraités devront se montrer vigilants quant au nombre de trimestres acquis au fil de leur carrière et adapter leur stratégie de départ en conséquence.

Avec des seuils de validation en hausse, il est important de bien comprendre les mécanismes autour du système de retraite pour préserver le niveau de vie souhaité lors du passage en retraite.

Reportages Photos est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :

Vous êtes sur la page : Accueil / Social / Retraite anticipée en France : les 3 conditions obligatoires pour valider vos trimestres en 2024