Home / Actualités / Actualités photos / Trois photographes arrêtés par erreur pour trafic d’armes

Trois photographes arrêtés par erreur pour trafic d’armes

Les trois frenchies photographiaient les avions en transit dans la capitale néerlandaise lorsque 5 ou 6 voitures de police ont débarqué en leur sommant de se « mettre à terre les jambes écartées », rapportent-ils. Menottés, ils sont ensuite conduits au poste pour un interrogatoire de plusieurs heures. On reproche aux photographes d`être des trafiquants d`armes recherchés en Italie.

 

 

Seulement voilà, aucun des trois compères ne trempe dans ce genre de combine. Les policiers ont confondus leurs trépieds avec des armes, mais pire encore, leur plaque d`immatriculation correspond à celle de trafiquants italiens.  En effet, les nouvelles plaques françaises ressemblent aux plaques italiennes, avec des tirets en plus. Mais le fichier regroupant les plaques d`immatriculation de l`espace Schengen ne prend pas en compte ces tirets, d`où la méprise des forces de l`ordre.

 

Au final, les français ont été relâchés avec en prime les plates excuses des policiers bataves et une bouteille de vin espagnole. Plus de peur que de mal pour les photographes. Quant à vous, lors de votre prochaine séance de spotting, prévoyez quelques heures de battement en prévision d`une garde à vue inopportune !

 

Le site spotting.fr.

 

Emmanuel Daniel

A ne pas louper

Concours Salon de la Photo

A l’occasion de notre première participation au Salon de la Photo, nous organisons avec Nikonpassion ...

3 commentaire

  1. Délire… En voyage cette semaine, je me suis fait la réflexion en croisant les voitures italiennes « tiens, je sens que ca va être le bordel avec ces immatriculations » et ca n’a pas raté. Comment peut-on faire un format identique à un voisin ?

  2. Tout simplement en réalisant les appels d’offres avec les prestataires 😉 faire des plaques identiques coute moins cher…

  3. je ne pense pas qu’il y ait besoin d’un prestataire. Faut vraiment être débile pour faire le même système qu’à l’étranger… Surtout en attribuant les mêmes numéros.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.